Blanquer évoque des sanctions contre les "enseignants décrocheurs"

Par Julie M. · Publié le 11 juin 2020 à 09h36 · Mis à jour le 11 juin 2020 à 10h13
Si le ministre de l'Éducation nationale tient à saluer le travail réalisé par les professeurs durant le confinement, il déplore un certain nombre d'enseignants "décrocheurs", "qui n’ont pas tout à fait été à la hauteur de leur devoir".

Pointés du doigt depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, ces fameux enseignants décrocheurs ne sont pas parvenus à assurer leur mission durant le confinement. Que ce soit par manque de moyen, de motivation ou parce qu'ils se sont retrouvés avec une famille et leurs propres enfants à gérer en plus de leur classe à distance durant le confinement, une enquête de France 2 a révélé mardi qu’environ 40.000 professeurs « décrocheurs » n’avaient pas assuré de suivi auprès de leurs élèves.

Interrogé à ce sujet sur RTL le mercredi 10 juin 2020, Jean-Michel Blanquer a tout d'abord tenu à rendre hommage "à ce que les professeurs ont fait pendant le confinement". Il ajoute cependant avoir conscience de certains décrochages parmi les enseignants : "Bien sûr, il y a des personnes qui n’ont pas tout à fait été à la hauteur de leur devoir" et précise "Le vrai problème c’est quand il n’y a rien, ni présence, ni télétravail". Un comportement malheureusement déplorable qui pourrait le ministre à prendre certaines mesures en guise de sanction.

D'autre part, le ministre avait annoncé, il y a quelques semaines, la mise en place d'une "Prime Covid" d'un montant pouvant aller de 300 € à 1.000 € et qui sera versée notamment aux professeurs qui ont accueilli, 7 jours sur 7, les enfants du personnel soignant et d’autres personnes réquisitionnées durant le confinement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche