Coronavirus : Amazon veut protéger ses employés et contrôler leur température

Par Alexandre G. · Publié le 3 avril 2020 à 14h30 · Mis à jour le 3 avril 2020 à 14h32
Tandis que l'épidémie due au coronavirus continue de faire des victimes en France et partout dans le monde, les syndicats et salariés d'Amazon expriment leurs inquiétudes sur leurs conditions de travail. La branche française du géant du e-commerce international s'apprête à leur fournir des protections, et à contrôler leur température.

Chez les salariés d'Amazon, la colère gronde. Alors que l'épidémie de coronavirus gagne chaque jour un peu plus de terrain, le personnel d'Amazon France et les organisations syndicales tire la sonnette d'alarme sur les conditions de travail, trop dangereuses dans un contexte de crise sanitaire. En réponse, le patron de la branche française de la firme de Seattle annonce ce vendredi sur RTL la fourniture de masques à tous ses salariés, ainsi que la mise en place d'un contrôle de leur température à l'entrée des sites. 

Depuis quelques jours, le géant du e-commerce mondial se voit confronté aux inquiétudes importantes et légitimes de ses salariés concernant le manque de masques et de protection, pourtant indispensables en période de crise sanitaire. Surtout lorsqu'on sait combien les livreurs sont sans doute les plus exposés à une éventuelle contamination. À l'heure actuelle, un salarié se trouve en réanimation après avoir été contaminé, et trois autres employés sont malades. 

Aussi, le directeur général d'Amazon France Frédéric Duval, qui emploie pas moins de 13 000 personnes en France, a assuré au micro de RTL "qu'à partir d'aujourd'hui, les salariés seront équipés de masques à leur demande" et que "dès lundi, nous aurons un contrôle de la température par caméra thermique à l'entrée des sites en France"

Une mesure déjà appliquée aux Etats-Unis, qui apparaît essentielle aujourd'hui, compte tenu des risques trop importants pris par ses employés depuis le début de la pandémie. La CGT annonçait même en début de semaine son intention de porter plainte, principalement pour "mise en danger de la vie d'autrui", alors que la direction n'avait pas accepté qu'une partie des salariés exercent leur droit de retrait.

Pour le patron d'Amazon France, malgré les avertissements répétés autant de la part de la Ministre du Travail Muriel Pénicaud que des organisations syndicales, "les réglementations de sécurité sont réunies". Il affirme même que la marque "applique depuis le début toutes les recommandations faites par le gouvernement de façon très stricte et de façon progressive à mesure que celles-ci apparaissent". Si Amazon veut continuer à livrer les Français, il faut désormais qu'elle applique scrupuleusement les mesures sanitaires en vigueur. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche