Coronavirus : Disneyland Paris met finalement ses intermittents au chômage partiel

Par Laurent P. · Photos par Laurent P. · Publié le 12 avril 2020 à 20h18 · Mis à jour le 12 avril 2020 à 20h20
Après la fermeture des parcs en raison du coronavirus et la mise au chômage partiel de ses employés, Disneyland Paris a annoncé réserver également le chômage partiel à ses intermittents après une vive polémique sur le licenciement de ceux-ci en raison de l'épidémie.

Bonne nouvelle pour les intermittents et CDD saisonniers travaillant au sein de Disneyland Paris ! Après la fermeture du resort en raison de l'épidémie de coronavirus et après voir annoncé vouloir mettre fin aux contrats de ces catégories de travailleurs, la direction du parc d'attractions a annoncé avoir trouvé un accord avec les syndicats quant au sort de ceux-ci. Et tout comme les salariés des parcs, les intermittents et CDD saisonniers devant prendre leur poste au 15 mars et au-delà auront finalement droit au chômage partiel.

Au total, 1300 personnes sont concernées. Celles-ci, dispatchées sur quatre spectacles, avaient été rémunérées jusqu'au 31 mars dernier. La direction leur avait ensuite proposé de "rompre leur contrat à l'amiable" comme nous l'explique nos confrères du Parisien. Une rupture de contrat que la majorité des personnes concernées avait bien évidemment refusé. "Notre syndicat et la CGT avons interpellé la direction à propos des contrats rompus pour cause de force majeure" a indiqué à ce sujet Djamila Ouaz, représentante de la CFDT Disney, tout en se disant satisfaite de l'accord trouvé avec la direction.

Des salariés et intermittents rémunérés à hauteur de 100% jusqu'au 19 avril, puis à 84% comme le veut la loi. Mais le combat de Djamila Ouaz ne s'arrête pas là : "La CFDT continuera, après cette date, à revendiquer une prise en charge à hauteur de 100 %, jusqu'à la fin du confinement", explique-t-elle. Pour rappel, les deux parcs - Disneyland Paris et Walt Disney Studios - sont fermés depuis le 16 mars dernier et n'ont pour le moment aucune date de réouverture, la direction précisant qu'elle n'a aucune visibilité sur la reprise d'activité et par conséquent sur la réouverture aux visiteurs.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche