Coronavirus : des boulevards bientôt transformés en pistes cyclables à Paris ?

Par Alexandre G. · Publié le 14 avril 2020 à 16h06 · Mis à jour le 15 avril 2020 à 16h29
Au lendemain de la confirmation d'une date de sortie du confinement au 11 mai 2020 par le président de la République, le premier adjoint au maire de Paris Emmanuel Grégoire a évoqué sur BFM TV la possibilité de transformer provisoirement certains boulevards de la capitale en pistes cyclables, afin d'éviter que la population retourne de "façon trop massive dans les transports en commun".

"Créer du provisoire pour répondre à des besoins liés à la crise". Tel est le nouvel objectif de la Mairie de Paris, à l'heure du déconfinement. Au lendemain de l'allocution présidentielle et de la confirmation du prolongement de la période du confinement jusqu'au 11 mai 2020, le premier adjoint à la mairie de Paris est revenu ce mardi sur BFM TV à propos de la possibilité de transformer temporairement des boulevards parisiens et des rues en pistes cyclables. Une "option qui est sur la table" avertit Emmanuel Grégoire, et qui permettrait de fluidifier au maximum les mobilités à Paris

Forcément, la première annonce de l'exécutif sur le début de la période de "l'après confinement" lance les hostilités sur les modalités d'un retour à la norme. Maintenant que l'on sait quand (le 11 mai pour ceux qui sont restés enterrés depuis mardi), il s'agit de savoir comment. Le président Macron l'a précisé, le déconfinement se fera de manière progressive, avec une reprise de l'activité d'abord dans les établissements scolaires et les bureaux, pour ensuite libérer petit à petit les secteurs les plus durement touchés, comme l'évènementiel, le tourisme et la culture.

Sauf que le retour à la norme ne peut convenir à toutes les villes. À Paris, mégalopole mondiale, cela signifierait des métros bondés, des distances de sécurité non respectées par la force des choses, et un risque de propagation trop important. Cela ruinerait également tous les efforts accomplis jusqu'alors. C'est pourquoi l'adjoint d'Anne Hidalgo travaille sur "la possibilité de créer des pistes cyclables provisoires". Un concept "d'urbanisme tactique" qui est la priorité de Christophe Najdoski, l'adjoint en charge des mobilités, stratégie qui consiste à "créer des solutions provisoires pour répondre à des besoins liés à la crise". Ainsi, la population pourra "se passer d'aller dans les transports en commun". Désengorger les métros, pour mieux remplir les boulevards et espacer les personnes. 

Forcément, l'adjoint ne s'en cache pas, il s'agit également par cette mesure "d'encourager la pratique du vélo" aux Parisiens, qui voient le nombre de pistes cyclables augmenter chaque année dans leur ville. Pour le moment, aucune rue ni boulevard n'a été dévoilé, compte tenu du fait que les services municipaux sont encore en train de réfléchir à cette éventualité. Emmanuel Grégoire le confirme, la Mairie de Paris "aura l'occasion de le préciser dans les semaines à venir". Aujourd'hui, ils ont jusqu'au 11 mai 2020 pour apporter une réponse définitive au problème de la mobilité post-confinement à Paris. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche