Déconfinement en France : les différents scénarios du gouvernement

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 7 avril 2020 à 15h28 · Mis à jour le 20 avril 2020 à 11h26
Quand et comment se déroulera le déconfinement en France ? C’est la question que tout le monde se pose alors que le confinement doit se prolonger, au moins, jusqu’au 15 avril 2020. Auditionné lors d’une mission d’information de l'Assemblée nationale, le Premier Ministre Edouard Philippe a confié que la fin du confinement ne se fera probablement pas "en une fois, partout et pour tout le monde".

Mercredi 1er avril, le Premier Ministre, Edouard Philippe, et le Ministre de la Santé, Olivier Véran, ont été auditionnés par une quarantaine de députés autour de la gestion de la crise sanitaire qui touche la France depuis plusieurs semaines.

Interrogé sur la sortie du confinement dans le pays, le Premier Ministre a confié qu’il était "probable" que le déconfinement en France ne se fasse pas "en une fois, partout et pour tout le monde" avant d'ajouter "nous avons demandé à plusieurs équipes de travailler sur cette question en étudiant l'opportunité, la faisabilité d'un déconfinement qui serait régionalisé, qui serait sujet à une politique de test (...) en fonction, qui sait, de classes d'âge".

La sortie du confinement s’annonce donc compliquée. Toujours à ce sujet, Edouard Philippe a confié que "la discussion sur le déconfinement devra avoir lieu" et "devra prendre en compte les impératifs de santé". Il espère pouvoir présenter un calendrier "dans les jours, la semaine, qui viennent pour pouvoir donner une perspective" aux concitoyens. 

Le gouvernement travaille sur différents scénarios 

Lors d’un nouveau point presse, le 1er avril 2020, la porte-parole Sibeth Ndiaye a confirmé que le gouvernement "travaille sur différents scénarios de sortie de confinement". "Ce qui est certain, c'est que nous avons encore des données scientifiques à engranger (...), qui doivent nous éclairer", a-t-elle ajouté, expliquant que le gouvernement doit d’abord s’assurer que "l'épidémie régresse".

Concernant les stratégies de déconfinement, elles pourraient porter sur "le degré d'immunité dans la population générale", évalué notamment grâce aux très attendus tests sérologiques. "Il faut regarder les moyens de protection et l'organisation du retour au travail, si tant est qu'il faille faire un retour au travail massif (...) et il faut aussi regarder l'évolution de l'épidémie ailleurs", a fini par confier la porte-parole du gouvernement.

La sortie du confinement au Danemark et en Autriche

Si la France a notamment évoqué un déconfinement régionalisé ou par tranche d'âge, l’Autriche a pour sa part présenté, le 6 avril, un plan d'assouplissement des restrictions face au covid-19, avec une "remise en marche par étapes", à partir du 14 avril. Le déconfinement débutera avec la réouverture des petits commerces, puis de tous les autres magasins début mai, et enfin des restaurants à la mi-mai. En revanche, le pays ne compte pas autoriser les événements culturels ou tout autre rassemblement public, avant le mois de juillet, au plus tôt.

De son côté, le Danemark a prévu de rouvrir les crèches, écoles maternelles et primaires à partir du 15 avril, suivi des collèges et lycées le 10 mai. Le reste, comme les bars, restaurants, salons de coiffures ou encore discothèques, devront rester fermer.

Les français confinés depuis le 17 mars

On rappelle que la France est en confinement depuis le 17 mars dernier. Un confinement que certains français ont bien du mal à respecter. Mercredi 1er avril 2020, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a d’ailleurs mis en garde les français alors que les vacances de Pâques doivent débuter le 4 avril pour la zone C. « Très concrètement, on ne part pas en vacances pendant le confinement », a-t-il ainsi expliqué.

A Paris et en île de France, les mesures de confinement sont aussi difficiles à respecter pour certains. Depuis le début du confinement, le Préfet de Police Didier Lallement a dû prendre plusieurs arrêtés, interdisant notamment tout rassemblement sur les berges de Seine, les pelouses de l’esplanade des Invalides et le Champ-de-Mars, mais aussi les contre-talages rue Poncelet, rue de Lévis et rue Daguerre ou encore la restriction de l’activité des commerces alimentaires dans le quartier Château Rouge. Dernièrement, la Préfecture de police a interdit l’accès à plusieurs zones des Bois de Boulogne et de Vincennes.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche