Annulation des loyers à Bobigny : l'Office Public de l'Habitat refuse

Par Manon C. · Publié le 30 avril 2020 à 12h38 · Mis à jour le 30 avril 2020 à 12h39
Une semaine après l'annonce de la mairie de Bobigny d'exonérer 4000 foyers de leur loyer du mois d'avril, l'Office Public de l'Habitat, gérant des immeubles concernés, a refusé.

La ville de Bobigny s'apprêtait à faire un vrai geste solidaire pour 4000 foyers, en supprimant, purement et simplement, le paiement des loyers d'avril que les locataires devaient régler au début du mois de mai prochain. Il s'agissait là du premier geste de la sorte en France. 

"Cette pandémie a un impact immédiat sur la population balbynienne, qui compte beaucoup de bénéficiaires des minimas sociaux et de demandeurs d'emploi. Nous avons décidé de privilégier le pouvoir d'achat de la population, plutôt qu'abonder un fonds de soutien économique, comme le gouvernement le demande aux collectivités." expliquait, la semaine passée, Mickael Alvez, collaborateur du cabinet du maire UDI. 

De son côté, la mairie de Bobigny avait annoncé qu'elle assumerait la moitié du coût, par un financement "étalé sur cinq ans", et avait demandé à l'Office Public de l'Habitat d'utiliser "tous les leviers que le gouvernement a mis à sa disposition pour faire des économies, reporter les charges possibles et les travaux qui de toute façon ne peuvent pas être réalisés pendant la période de confinement ." Le montant global de ce geste solidaire devait s'élever à 1,6 million d'euros. 

Mais l'Office Public de l'Habitat a rendu son verdict et refuse d'offrir le loyer aux foyers concernés. Dans un courrier envoyé aux locataires, l'OPH explique son refus par le manque de cadre légal. Selon eux, cette suppression des loyers "ne repose sur aucune base légale" et pourrait donc être rejetée par le préfet. 

Mais l'excuse est surtout financière, l'office HLM mettant en avant le fait que sa situation financière ne lui permet pas d'exonérer ces 4000 foyers de Bobigny. 

Pour rappel, en Seine-Saint-Denis, plusieurs bailleurs sociaux et offices ont annoncé des mesures, portées par des associations et des collectifs : report partiel des échéances de loyers, étalement des paiements, mise en place de cellules sociales pour aider les locataires en difficulté. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

1er Arrondissement
75001 Paris 1

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche