Coronavirus : la RATP redémarrera 75% de son trafic des métros dès le 11 mai

Par Julie M., Caroline J., Rizhlaine F. · Publié le 6 mai 2020 à 12h02 · Mis à jour le 7 mai 2020 à 11h26
Alors que la RATP a annoncé que les métros reprendront à 75% à partir du 11 mai, salariés et usagers s'inquiètent de la mise en place de la distanciation sur un réseau déjà saturé. Le 28 avril, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports publics. Il a également indiqué quelques mesures à mettre en place pour le déconfinement.

L'épidémie de coronavirus se poursuit en France et, bien que réduit, la RATP poursuit son service pendant le confinement. La Présidente de la RATP, Catherine Guillouard, a annoncé que la Régie autonome des transports parisiens allait reprendre son trafic des métros à 75% dès le 11 mai. Lors d'une audition au Sénat le 6 mai, Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, a précisé que 85% des métros circuleront sur la ligne 13 et 100% sur les lignes 1 et 14. Par ailleurs, sur les RER A et B, trois trains sur quatre sont prévus. Enfin, il est annoncé un service assuré entre 80% et 100% pour les tramways.

Interrogé sur BFMTV le 4 mai, le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebarri a expliqué qu'"un certain nombre de stations" de métro à Paris seraient "certainement" fermées" à partir du 11 mai, sans toutefois préciser lesquelles. Objectif ? Réduire les flux de voyageurs.

Lors de sa prise de parole à l'Assemblée, le 28 avril, annonçant son plan de déconfinement, le Premier ministre avait annoncé l'obligation de porter un masque dans les transports publics, à partir du 11 mai. Afin de réduire au maximum les risques de contamination dans les transports, Edouard Philippe avait également expliqué que les opérateurs devront s'organiser pour permettre, même dans le métro, le respect des gestes barrières. « Par exemple, la capacité du métro parisien sera réduite à moins de 30% du nominal. Il faudra aussi condamner un siège sur deux, favoriser par des marquages au sol la bonne répartition sur les quais. En bref, se préparer à limiter les flux en cas d'affluence. » avait-il insisté. 

En attendant, on découvre comment le réseau de transports en commun s'est adapté à la crise sanitaire

Dans un entretien avec Parigo, Catherine Guillouard PDG de la RATP a dévoilé comment s'organisait le service pendant le confinement. Elle indique ainsi que 1 300 agents de nettoyage étaient mobilisés et apporteraient une attention toute particulière aux zones de contact comme les barres et les mécanisme d'ouverture des portes qui seraient ainsi désinfectés par le personnel. le nettoyage du "matériel roulant ferré" aurait ainsi doublé :

"Comme avant, il est nettoyé la nuit mais aussi une fois entre 10h et 16h, c'est-à-dire après la première heure de pointe et avant la seconde heure de pointe de façon à pouvoir renforcer le dispositif de nettoyage"

Quant aux bus, ils seraient nettoyés chaque nuit. Il se pourrait que des mesures de nettoyage adoptées pendant cette période de confinement puisse se poursuivre par la suite par exemple, le nettoyage par des robots. Actuellement, ces derniers assurent une partie du nettoyage à Châtelet.

Sans surprise, en ce qui concerne les travaux de prolongement des lignes un retard est à prévoir mais il serait pour l'instant trop tôt pour évaluer plus précisément le retards et les zones concernées. Mais pour l'automatisation de la ligne 4 qui devait être effective fin 2022, " la priorité a été donnée aux essais. C'est pour cela qu'elle n'ouvre qu'à dix heures les dimanches car on les continue."

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche