Déconfinement : comment les Escape Game se préparent à la réouverture ?

Par Rizhlaine F. · Publié le 11 mai 2020 à 19h14 · Mis à jour le 11 mai 2020 à 19h17
TEMOIGNAGES - À l'heure du déconfinement, qu'en est-t-il des escape games ? Comment se sont-ils adaptés et dans quelles conditions pourraient-ils reprendre leur activité ? Focus sur le casse-tête autour de ce loisir plébiscité avant le confinement.

Tandis que se dessinait le schéma du déconfinement dont la première phase est enclenchée ce 11 mai 2020, les différents commerces se sont organisé pour se préparer à la reprise. Parmi ceux qui ont été contraints de cesser leur activité dans ce contexte de crise sanitaire se trouvent les Escape Games. Ces jeux d'évasion grandeur nature placent les joueurs au coeur d'un scénario immersif. À travers des énigmes et des fouilles ou encore des épreuves, les participants doivent généralement accomplir leur mission afin de pouvoir sortir de la salle avant la fin du temps imparti. Un concept qui, depuis son arrivée en France en 2013 a gagné en popularité. 

Pourtant l'épidémie de coronavirus et le confinement ont été un coup dur pour ce secteur. Patrice Tropea, l'un des administrateurs Syndicat des Loisirs Actifs est également propriétaire d'Escape Game. Pour lui comme pour d'autres, l'annonce de la fermeture de ses établissements a eu l'effet d'un couperet. "Mais on ne badine pas avec ce genre de choses" affirme-t-il.

"Après presque 2 semaines de cafouillage on a commencé à voir plus clair sur les aides qui nous ont été allouées" raconte-t-il " Nombre d'entre nous sont de petites structures, qui ont été malmenées par la crise des gilets jaunes et les grèves SNCF. Pour certains ce sera malheureusement le coup de grâce... " Alors, pendant le confinement, une initiative solidaire a été mise en place afin d'aider les Escape Game à survivre le temps de cette crise sanitaire.

Eric Mathieu, de son côté, oeuvre au sein de Graaly. Avant le confinement, cette entreprise créait des escape game en partenariat avec des games masters au sein de musées, de villes et autres lieux attractif via des applications mobiles. Pour lui, le 17 mars 2020 qui a marqué le début du confinement a constitué une rupture nette : "Le 17 mars tout s'est écroulé. Tous les jeux qui fonctionnaient bien, comme sur les pistes de ski de Villard-de-lans, ont été arrêtés, les projets en cours annulés ou repoussés. On s'est tous retrouvé chez nous, sans trop savoir, dans l'incertitude de la situation, sur quoi avancer."

Souvent en temps de crise, la solidarité vient en réponse à la difficulté d'une situation. Et l'univers des escape game n'échappe pas à la règle et cette mobilisation s'est faite en créativité : "Il s'est passé quelque chose de bien, un élan des escape games pour créer des jeux gratuits pour les gens confinés, des jeux très souvent gratuits qui ont beaucoup plu. Nous avons souhaité apporter notre aide en listant tous ces jeux (même les concurrents), sur notre site, une page qui a eu un beau succès. Afin d'accompagner ce mouvement, nous avons rendu gratuite la création d'escape games sur notre application, durant le confinement." 

La date du 11 mai 2020 pourrait-elle signer la fin du chemin de croix pour les Escape Games? Selon Eric Mathieu, la reprise de l'activité en mai est primordiale : Cela devient une question de survie pour nous et nos partenaires de proposer à nouveau des escape games payants dès mai. Après le 11 mai, il y aura aussi une vraie attente des joueurs de retrouver des expériences ludiques et excitantes. Les professionnels du tourisme (villes, campings, centre de loisir) souhaiteront proposer des animations. Les entreprises aussi voudront recréer le lien entre les salariés avec des solutions ludiques et collaboratives. L'escape game aura donc complètement sa place, encore faut-il trouver des solutions pour que cela se fasse dans un cadre acceptable."

Les propriétaires de salles vont d'abord devoir résoudre le casse-tête des recommandations sanitaires avant de pouvoir rouvrir dans de bonnes conditions. "Nous sommes en train de préparer l'avenir avec l'élaboration d'un protocole sanitaire qui devrait nous permettre de garantir l'ouverture des Escapes Game, dans de bonnes conditions sanitaires, tant pour nos joueurs que pour nos salariés !" assure Patrice Tropea.

Maxime Yonnet est également gérant d'un escape game, la Gaillard Académie. Interrogé au lendemain de l'annonce du plan de déconfinement, il estime que la réouverture des escape games dans des conditions optimales représente deux challenges : "Le premier c’est faire oublier aux joueurs le monde extérieur tout en garantissant une sécurité en venant chez nous (ça sera pas évident) et surtout redonner envie aux joueurs de venir s’évader de chez nous après 2 mois d’enfermement. Ensuite sur les recommandations, la distanciation sociale ne sera pas facile à mettre en place mais le premier ministre a rassuré hier sur ce point en indiquant que si ce n’était pas possible c’était masque obligatoire. Donc je pense qu’on peut déjà annoncer à nos joueurs que le masque sera obligatoire pour jouer un Escape game !"

Ainsi, pas d'Escape Game sans masque. Mais dans un secteur qui voit défiler des joueurs en groupe tout au long de la journée, la question des fournisseurs se pose. Si Maxime Yonnet estime que trouver les bons fournisseurs à un tarif raisonnable présente un défi, il demeure confiant sur la créativité des différentes salles. "Je sais que des escapes se sont alliés par exemple sur Paris pour faire un achat groupé mais pour d’autres structures dans des plus petites villes ça va être la débrouille. Je sais aussi que certains escapes ont des imprimantes 3D, ils peuvent imprimer des visières par exemple. D’autres ont des talents de couturiers parmi leurs games masters* donc ça va être atelier couture pour faire de jolie masques pour toute l’équipe au couleur de son escape en respectant les normes AFNOR pour toujours garantir une bonne qualité. J’ai souvent l’habitude de dire que c'est dans l'ADN des escapes games d’être réactif et créatif face à nos joueurs. Je ne me fais pas de soucis pour que ça soit adapté à ce contexte !"

Comme pour de nombreux secteurs, l'ouverture dans le respect des conditions sanitaires implique de repenser des détails qui d'ordinaire pourraient nous paraître anodins. Concernant les pistes de solutions à étudier, outre le port du masque, Maxime Yonnet en énumère plusieurs : Il s'agirait par exemple de repenser l'accueil afin d'éviter que les groupes se croisent, de différencier les espaces de briefing, de faire en sorte à ce que les paiement se fassent exclusivement en ligne, ou encore la désinfection des éléments du jeu en plastifier ceux qui sont d'ordinaire en papier pour en faciliter le nettoyage " L’hygiène était déjà une de nos préoccupations, on va encore faire plus"

De son côté, Eric Mathieu annonce s'être adaptés aux conditions de ce déconfinement : "Nous avons donc beaucoup travaillé sur une nouvelle version de Graaly, pour s'adapter à ce contexte, avec des jeux en extérieur, chaque joueur payant et jouant sur son propre téléphone, en collaboration avec les autres joueurs. En partenariat avec des escape games, nous avons proposé cette solution à plusieurs villes qui se montrent très intéressées."

Mais en attendant leur réouverture, les joueurs en manque d'aventures peuvent soutenir les escape games en achetant par exemple des bons cadeaux pour leur future session de jeu : "Sinon le meilleur moyen de nous aider c’est venir des qu’on sera rouvert et on sera prêt à vous accueillir dans de bonnes conditions. Après deux mois passés enfermé ... un peu d’évasion dans nos différentes salles avec plein d’univers différents, c’est le meilleur remède pour se changer les idées." conclut Maxime Yonnet.

Chez VR & Co, le déconfinement se profile déjà avec des soirées tournoi VR dès le 2 juin prochain !

*Maître de jeu, en charge de briefer les joueurs et de piloter leurs sessions de jeu

Visuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour EiffelVisuel Paris Tour Eiffel Appel à témoins : racontez nous votre expérience
APPEL À TEMOINS - Vous souhaitez vous exprimer au sujet de la crise coronavirus ? Nous recevons vos témoignages. Comment vivez-vous le confinement ? Comment envisagez-vous la reprise ? Racontez-nous votre expérience.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche