Déconfinement : cas contact, contact tracing, en quoi cela consiste ?

Par Rizhlaine F. · Publié le 7 mai 2020 à 18h58 · Mis à jour le 7 mai 2020 à 19h08
À l'heure où la France entre dans la première phase de son déconfinement et que l'état d'urgence et sanitaire, on entend désormais parler de contact tracing et de cas contact. Mais de quoi s'agit-il et comment cela pourrait-il aider à lutter contre l'épidémie de coronavirus ?

La France entre dans une nouvelle étape face à la lutte contre l'épidémie de coronavirus, celle du déconfinement. Mais dans ce combat contre la propagation du virus ces dernières semaines, il était question d'avoir recours au tracking notamment avec l'application Stop Covid. Désormais, on parle de contact tracing et de cas contact. Mais en quoi cela consiste ? 

Contact tracing, qu'est-ce c'est et pourquoi ?

Il s'agit tout simplement de retrouver les personnes avec lesquelles un patient atteint du coronavirus s'est retrouvé en contact afin de les tester. Ce procédé permettrait ainsi de pouvoir détecter de manière plus efficace les cas de covid sur le territoire français.

Une personne atteinte du coronavirus peut-être contagieuse deux jours avant d'en présenter les symptômes, et le resterait pendant deux à trois semaines.  Certains cas sont également asymptomatiques mais cela n'empêche pas la contagiosité. Le contact tracing pourrait donc également aider à remonter la chaine de transmission. 

L'autre avantage est également celui d'optimiser les tests.Le test de dépistage par prélèvement nasal permet de son côté de détecter la présence du virus pour découvrir si une personne est malade ou non du coronavirus. Les personnes présentant des symptômes de la maladie étaient testées en priorité. 

En ce qui concerne le test sanguin on sait qu'une personne a été atteinte du coronavirus lorsque le test sérologique dévoile la présence d'anticorps liés à ce virus. En l'absence de ces anticorps, on peut conclure que l'individu n'a pas contracté le COVID 19 mais ce pourrait être le cas à l'avenir et dès lors il faudra faire à nouveau le test pour le vérifier.

Le contact tracing permettrait alors de cibler les personnes ayant été exposées au virus et dont les tests seraient alors susceptibles d'être positifs. 

Trois niveaux de détection

Et comment fait-on pour retrouver les cas contacts ? Olivier Véran, ministre de la santé, explique ce samedi 2 mai 2020 les différents niveaux de détectionLe premier niveau semble le plus évident : il s'agit du recueil des résultats des tests positifs en laboratoire qui serait réalisé par les médecins et les professionnels de santé. 

Le second niveau de tracing serait opéré par l'Assurance Maladie qui à partir de ses données pourrait enrichir la liste des contacts potentiels et qui serait également en mesure de s'assurer qu'aucun cas potentiel soit passé entre les mailles du filet du premier niveau. 

Enfin au niveau trois de l'épidémie se trouvent les Agences Régionales de Santé qui depuis le début de l'épidémie s'attellent l'identification des chaînes de transmissions en étudiant notamment les zones de fortes circulation virale.

Partage des données et confidentialité : le débat houleux

Dans cette démarche, il serait question d'un dossier médical partagé qui regrouperait à la fois des données médicales et non médicales qui serait renseigné et consulté par un grand nombre d'intervenants à partir des données collectées par les brigades sanitaires. Cette mesure a été présentée dans le cadre du projet de loi lié à la prolongation l'état d'urgence sanitaire en France pourrait bien faire débat comme ce fut le cas lors de la question de l'utilisation d'applications de tracking comme Stop Covid.

Ce système pouvant porter atteinte au secret médical, le gouvernement nécessite une disposition législative permettante consulter les données recueillies. Le ministre de la Santé a annoncé la mise en place deux outils. Le premier, SIDEP, recense les informations collectées par les laboratoire tandis que Contact Covid calqué sur le modèle d'Ameli, le site de l'assurance maladie permettra d'avertir les personnes ayant été en contact avec des cas de coronavirus. Un système qui serait donc indépendant de Stop Covid.

Boostez cet article en 1 clic
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche