Déconfinement : télétravail, horaires, attestation... une charte mise en place en île-de-France

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 3 mai 2020 à 10h16 · Mis à jour le 3 mai 2020 à 10h16
Afin de préparer au mieux le déconfinement en île-de-France, une charte est en cours de négociation. Elle détaille les mesures à mettre en place par les entreprises à compter du 11 mai. Favoriser le télétravail, limiter l’usage des transports en commun, proposer une attestation de l’employeur pour définir les horaires de présence des salariés sur leur lieu de travail… on découvre ce que dévoile cette fameuse charte.

A compter du 11 mai prochain, la France devrait entrer dans sa première phase de déconfinement. A cette date, certains français devraient retourner sur leur lieu de travail. Mais qu’en est-il pour la Région île-de-France ? Le déconfinement s’annonce compliqué en raison de nombre de franciliens qui seraient amenés à reprendre les transports en commun.

Pour poursuivre la lutte contre le Covid-19, qui continuera de circuler sur le territoire, différents acteurs économiques d’île-de-France ont mis en place une charte du déconfinement. Une charte, toujours en cours de négociation, mais que France Bleu Paris s'est procuré. On y découvre les dispositions dont les partenaires sociaux s’engagent à assurer la promotion auprès des entreprises et leurs salariés. Et l’objectif est clair : limiter le flux de franciliens dans les transports en commun. 

Prolonger le télétravail

Pour arriver à limiter le nombre de voyageurs dans les transports publics, les différents acteurs économiques de la région recommandent de maintenir « un taux de télétravail le plus élevé possible ». Pour ce faire, « les entreprises adhérentes au protocole s’engagent à proscrire, dans la mesure du possible, la présence sur site pour les activités télétravaillables la première semaine suivant le déconfinement. Pour les deux semaines suivantes, et sous réserve des constats partagés sur les conditions de saturation des transports en commun, ce taux de présence pourrait être augmenté chaque semaine de 10%. ». La charte rappelle en outre que certains secteurs d’activités ne pourront bien évidemment pas honorer le télétravail, comme les professions du bâtiment, des travaux publics, du commerce ou encore de l’artisanat.

Poursuivre le télétravail avait également été recommandé par le Premier ministre lors de son plan de déconfinement. Même avis pour la Présidente de la Région île-de-France. Dans le Journal du Dimanche du 3 Mai, Valérie Pécresse explique "Avec l'Etat, nous proposons que 100% des salariés qui sont aujourd'hui en télétravail ne retournent pas au bureau la semaine du 11 mai. Nous voulons tendre vers un objectif de 90% la deuxième semaine, puis 80% jusqu'à l'été".

Favoriser les modes de transports alternatifs

Toujours selon cette charte, il est indiqué que les salariés en télétravail qui utiliseront des moyens de transports alternatifs aux transports en commun, comme le vélo par exemple, pourront se rendre sur leur lieu de travail.

La charte encourage ainsi chacun à favoriser ces modes de transports alternatifs, « si cela est adapté à la réalité territoriale ».

Des attestations de l’employeur pour les horaires de travail

Afin d’étaler le flux de voyageurs dans les transports en commun, la charte recommande une organisation de travail bien définie et évoque la mise en place d’une attestation de l’employeur concernant les horaires de travail.

Les partenaires sociaux s’engagent à « répartir de manière homogène les arrivées et les départs sur le lieu de travail sur les tranches 5h30-6h30, 6h30-7h30,7h30-8h30, 8h30-9h30 et 9h30-10hrépar30 pour les arrivées. Les heures de départ feront l’objet d’un étalement similaire sur les tranches 15h30-16h30,16h30-17h30, 17h30-18h30, 18h30-19h30. »

Concernant l’attestation de l’employeur, elle indiquera « pour chaque salarié les horaires auxquelles il est autorisé à rejoindre son lieu de travail. Elle devra être produite, en cas de contrôle, aux agents de l’Etat qui en font la demande ».

Toutes ces recommandations sont en cours de négociation et devront faire l’objet de dialogue social interne à l’entreprise. Selon les informations de France Bleu Paris, l’ultime version de cette charte envoyée aux différents acteurs devrait être signée ce lundi.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche