Déconfinement : Le gouvernement veut doubler le nombre de bénéficiaires des chèques-vacances

Par Manon C. · Publié le 15 mai 2020 à 12h23 · Mis à jour le 15 mai 2020 à 12h24
Le gouvernement a annoncé vouloir doubler le nombre de bénéficiaires des chèques-vacances dès cet été, pour relancer le secteur du tourisme mais surtout aider les familles modestes à partir en vacances.

C'est une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des Français, mais aussi pour le secteur du tourisme grandement touché par la crise économique et sanitaire liée à l'épidémie de Coronavirus : le gouvernement réfléchit actuellement à doubler le nombre de bénéficiaires des chèques-vacances. 

C'est Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat, qui a fait cette annonce dans Le Monde, jeudi 14 mai, en marge du comité interministériel du tourisme qui s’est tenu jeudi : "Aujourd’hui, 4 millions de salariés sont bénéficiaires de ce dispositif financé par les entreprises. En assouplissant le cadre réglementaire, nous souhaitons en doubler le nombre." 

Actuellement, les chèques-vacances subventionnés par les comités d'entreprises sont acceptés par plus de 210 000 professionnels du secteur du tourisme (transports, hébergements, culture) et permettent à de nombreuses familles de partir en vacances

Gabriel Attal, missionné par le gouvernement pour travailler sur un plan de départ en vacances post crise sanitaire, plaide pour "réformer l’Agence nationale des chèques-vacances (ANCV) afin que davantage d’entreprises, notamment les PME et TPE, y aient recours dès cet été. L’agence a aujourd’hui un quasi-monopole pour la distribution de ces chèques-vacances, nous allons ouvrir ce marché à des opérateurs concurrents, ce qui permettra de toucher d’autres publics, comme les commerçants, les petites entreprises." 

Evoquant les 3 millions d’enfants qui, chaque année, ne partent pas en vacances, le secrétaire d’État a également annoncé que près de 225 millions d’euros "seront débloqués pour moderniser les structures" associatives qui proposent des vacances : "Nous voulons que le tourisme social, qui permet aux familles modestes de partir, ne soit pas balayé par la crise. Toutes les associations de tourisme social peuvent y prétendre, à condition de porter un projet durable et écologique. Le gouvernement travaille à un projet de soutien spécifique pour cet été." qui devrait être annoncé en juin. 

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche