Coronavirus : le parquet de Paris ouvre une enquête sur la gestion de la crise

Par Alexandre G. · Publié le 9 juin 2020 à 18h16 · Mis à jour le 10 juin 2020 à 16h45
Le procureur de Paris Rémy Heitz a ouvert lundi 8 juin une enquête pour "homicides et blessures involontaires et "mise en danger de la vie d'autrui". L'objectif est de mettre à plat les éventuels délits qu'auraient commis les responsables de l'administration, en particulier dans la santé.

La gestion de la crise du coronavirus remise en question par la justice. Depuis le lundi 8 juin, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour mettre en lumière la gestion de la crise sanitaire par les responsables de l'administration en France. Des plaintes contre X qui ciblent autant le directeur général de la santé Jérôme Salomon, les agences de Santé Publique France, mais aussi l'administration pénitentiaire ou encore le ministère du travail.

Aussi, ce sont essentiellement les délits de "mise en danger de la vie d'autrui", "d'homicides et blessures volontaires" et de "non-assistance à personne en péril" qui sont pointés du doigts par le parquet de Paris. C'est ce mardi 9 juin que le procureur général de la République Rémy Heitz a communiqué à l'AFP l'ouverture de cette vaste enquête. 

Concrètement, le magistrat s'est défendu de masquer un quelconque but politique ou mal intentionné derrière cette décision, précisant que l'enquête "n'est pas là pour définir des responsabilités politiques ou administratives", mais seulement pour "mettre au jour d'éventuelles infractions pénales" de la part de nos responsables. Seuls les membres du gouvernement et le chef de l'Etat restent irresponsables pénalement, puisque c'est la Cour de la justice de la République qui devra traiter les quatre-vingts plaintes déposées à leur encontre. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche