Coronavirus : tester au moindre symptôme déclare Salomon

Par Elodie D. · Publié le 19 mai 2020 à 21h08 · Mis à jour le 25 mai 2020 à 17h13
"Se faire tester au moindre doute", voici le message de Jérôme Salomon, ce mardi 19 mai. Pour lui, "Le risque de contact avec le virus augmente" et les français doivent être vigilants pendant ce week-end prolongé de l'Ascension.

Lors de son point presse du 19 mai, le professeur Salomon a rappelé la stratégie du gouvernement : "protéger, tester, isoler". Et de rappeler que "nous étions, dans les derniers jours, à 50.000 tests par jour" avec un taux de positivité des tests à 2%.

S'il est plutôt confiant sur la suite, grâce à la mobilisation des Français "très rigoureux dans l'application des gestes barrières", il rappelle l'importance de consulter son médecin au moindre doute.

Le Professeur en charge rappelle : les signes les plus classiques de la maladie covid-19 sont la fièvre, toux, le nez qui coule", mais des symptômes moins habituels peuvent apparaitre. Fatigue, maux de tête, perte du goût, perte de l'odorat, courbatures, douleurs musculaires, douleurs articulaires, difficultés respiratoires, signes digestifs (diarrhée), irruptions cutanées (engelures) : le professeur est formel "si vous avez l'un de ces symptômes, si vous avez le moindre doute, consultez immédiatement votre médecin traitant ou un médecin généraliste pour vous faire prescrire un test et, d'emblée, portez un masque."

A la question de la viabilité des tests prescrits, il répond : «Il y a deux catégories de tests, ceux virologiques et ceux sérologiques». Les tests diagnostic virologiques (PCR) permettent de savoir si une personne est infectée au moment du test, et de contrôler la propagation du virus à un instant T.

Ce test virologique, dit test PCR, est à faire dans l'un des 3000 lieux de prélèvement en France. La liste de ces centres de prélèvement est disponible sur le site Santé.fr, avec les coordonnées et les horaires d'ouverture. Le résultat du test covid est connu en 48 heures pour une prise en charge rapide. Pendant ce laps de temps, le professeur a rappelé qu'il était important de "s'isoler pour endiguer au plus vite la chaine de contamination".

Il alerte les personnes à risque : "Limitez les visites, limitez les sorties, ne renoncez pas aux soins" liés à vos pathologies.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche