Municipales 2020 : une abstention record et historique sous la Ve République

Par Caroline J. · Mis à jour le 29 juin 2020 à 09h43 · Publié le 29 juin 2020 à 09h32
Dimanche 28 juin, le second tour des municipales a clairement été boudé par les Français, atteignant son plus bas niveau de participation sous la Ve République. Selon les estimations fournies par l'institut Harris Interactive - Epoka pour LCI et TF1, le taux d'abstention a été de 59,5% des électeurs inscrits.

Les Français se désintéressent-ils totalement des élections municipales ? La crise sanitaire liée au nouveau coronavirus a-t-elle freiné les électeurs à se rendre aux urnes ? Ce qui est certain c’est que le taux d’abstention a atteint un triste record ce dimanche 28 juin 2020 à l’occasion du second tour des municipales.

Selon les estimations de l'institut Harris Interactive - Epoka pour LCI et TF1, le taux d'abstention a atteint 59,5% des électeurs inscrits, soit son plus haut niveau sous la Ve République.

Ce très faible niveau de participation dépasse largement celui enregistré le 30 mars 2014, où l'abstention était alors de 36,87%, déjà estimée élevée à l'époque.

Alors, les Français se désintéressent-ils des municipales ? Oui, à en croire les chiffres. Ainsi, depuis trente ans, l'abstention lors des élections municipales n'a cessé d'augmenter, passant de 26,91% en 1989 à 36,87% en 2014. Et ce nouveau chiffre renforce encore davantage cet avis.

Face à ce constat, l’Élysée a fait savoir que le président de la République Emmanuel Macron s'est dit "préoccupé par le faible taux de participation de ce scrutin". "Ce n'est pas une bonne nouvelle du point de vue démocratique", a-t-on fait savoir dans l'entourage du chef de l’État.

On rappelle, à l'inverse, que le plus fort taux de participation pour une élection municipale remonte à 1983. Cette année-là, seuls 20,32% des électeurs ne s'étaient pas déplacés aux urnes.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche