Remaniement : qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre ?

Par Alexandre G. · Publié le 3 juillet 2020 à 13h09 · Mis à jour le 4 juillet 2020 à 15h27
À la suite de la démission d'Edouard Philippe au matin du vendredi 3 juillet, le président de la République a nommé Jean Castex nouveau Premier ministre. Le fonctionnaire qui avait organisé le déconfinement s'installe à Matignon. C'est Nicolas Revel qui prend la tête de son cabinet.

C'est désormais officiel : Jean Castex est nommé Premier ministre. Quelques heures après la démission d'Edouard Philippe, l'Elysée a annoncé ce vendredi 3 juillet la nomination de "monsieur déconfinement" à Matignon, pour nommer un nouveau gouvernement. 

Pour mener à bien les différentes missions du gouvernement, l'exécutif nomme Nicolas Revel comme chef de cabinet du Premier ministre. L'actuel directeur de l'assurance maladie avait été l'un des artisans de l'ombre de la victoire d'Emmanuel Macron en 2017. 

Un remaniement attendu depuis plusieurs semaines, et qui devrait permettre au chef de l'Etat de mener à bien le "nouveau chemin" qu'il souhaite emprunter pour ses deux dernières années de mandat à la tête du pays. Mais alors, qui est Jean Castex, le nouveau fonctionnaire qui aura la lourde tâche de succéder à Edouard Philippe

Forcément, ce nom n'est pas connu de tous. Pour ceux qui suivaient de près la période de déconfinement, ce nom leur est familier : c'est Jean Castex qui avait été chargé, à l'aube d'une sortie de crise, d'organiser le déconfinement en France. Père de quatre filles, ce natif du Gers est un supporter de rugby assidu. Haut-fonctionnaire, c'est un ancien élève de l'École Nationale d'Administration et de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris (SciencesPo), comme le président Macron et son prédécesseur. 

D'abord nommé à la Cour des Comptes à sa sortie de l'ENA, il devient ensuite en 2005 directeur de l'hospitalisation et de l'organisation des soins au ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, pour finir par atterrir à la maire de Prades où il est élu en 2008. Proche de Nicolas Sarkozy, il est surnommé par ses pairs "le Michel Drucker de la politique". Il avait été déjà annoncé en remplacement de Gérard Collomb lors de son départ du ministère de l'Intérieur en 2018. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche