Remaniement : la liste des ministres qui entrent au gouvernement

Par Laurent P., Elodie D. · Publié le 6 juillet 2020 à 19h17 · Mis à jour le 6 juillet 2020 à 20h04
Jean Castex, l'actuel Premier ministre, vient d'annoncer la liste des personnalités politiques entrant au gouvernement. Qui entrent ? Qui restent ? On fait le point !

Un début de vacances d'été très politique... Après le second tour des élections municipales le 28 juin, puis la démission du gouvernement d'Édouard Philippe puis la nomination de Jean Castex à la tête de celui-ci, le nouveau Premier ministre a dévoilé lundi 6 juillet 2020 la liste des nouveaux ministres intégrant son gouvernement. Un nouveau casting annoncé plus précisément par Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée.

La liste des ministres du gouvernement Castex :

  • Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et solidaire ;
  • Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice ;
  • Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères ;
  • Florence Parly, ministre des armées ;
  • Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ;
  • Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance ;
  • Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion ;
  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ;
  • Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics ;
  • Gerald Darmanin, ministre de l’Intérieur ;
  • Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation ;
  • Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales ;
  • Sébastien Lecornu, ministre des outre-mer ;
  • Annick Girardin, ministre de la Mer ;
  • Roselyne Bachelot, ministre de la Culture ;
  • Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ;
  • Roxana Maracineanu, ministre des Sports ;
  • Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et la Fonction publique ;
  • Marc Fesneau, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne ;
  • Franck Riester, ministre délégué, chargé du Commerce extérieur ;
  • Emmanuelle Wargon, ministre déléguée, chargée du Logement ;
  • Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports ;
  • Agnès Panier-Runacher,  ministre déléguée chargé de l'Industrie ;
  • Geneviève Darieuseq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants ;
  • Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté ;
  • Nadia Hai, ministre déléguée, chargée de la Ville ;
  • Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l'Autonomie ;
  • Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises ;
  • Brigitte Klinkert, ministre déléguée auprès du Travail, chargée de l'Insertion ;
  • Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l'égalité femmes/hommes ;
  • Gabriel Attal, Porte-parole du gouvernement

À noter que le Premier ministre a rencontré les Présidents des deux chambres parlementaires dans l'après-midi du 6 juillet 2020, comme l'expliquent nos confrères de BFMTV. Il y a quelques jours, plusieurs pronostics circulaient quant à candidats pour le poste de Premier ministre. Ainsi donc, le nom de Jean-Louis Borloo, ancien ministre de l’Écologie sous Sarkozy, revenait depuis quelques jours. Hasard du calendrier, ce dernier vient de quitter le conseil d’administration de Huawei, pour « se consacrer davantage à ses autres activités ».

Les noms de plusieurs femmes couraient aussi dans les couloirs. On a ainsi pu entendre le nom de Florence Parly, secrétaire d’État au Budget sous Lionel Jospin, mais également Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, également citée dans les hautes sphères. D'autres noms de femme ont également circulé pour différents portefeuille ministériel comme Laurence Tubiana, ex-ambassadrice pour la COP21 et présidente de la Fondation européenne pour le climat, ou encore Laurence Vichnievsky, vice-présidente de la commission des lois.

Du côté des hommes, plusieurs auraient aussi été approchés comme Damien Abad, Président du groupe Les Républicains
de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Bourlange, député MoDem et ancien membre de la Cour des comptes, Guillaume Larrivé, député LR et ancien Conseiller régional de Bourgogne, Jean-Noël Barrot, économiste et vice-président du Modem, Richard Ramos, député du Loiret, Geoffroy Didier, député européen et actuel Secrétaire général délégué des Républicains, ou encore Jean-Luc Warsmann, député des Ardennes.

Un nouveau gouvernement qui a su se faire attendre, puisqu'Emmanuel Macron a en amont pris le temps d’une interview à plusieurs régionaux, interview à lire dans son intégralité vendredi 3 juillet au matin. Dans cet entretien, le chef de l’État expliquait que « La rentrée sera difficile, il faut nous y préparer ». Il assure que sa priorité sera de « dessiner un nouveau chemin (…) autour de la reconstruction économique, sociale et environnementale. »

Emmanuel Macron avait confirmé le remaniement à venir : « J’aurai à faire des choix pour conduire le nouveau chemin. Ce sont de nouveaux objectifs d’indépendance, de reconstruction, de réconciliation et de nouvelles méthodes à mettre en œuvre. Derrière, il y aura une nouvelle équipe. »

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche