Coronavirus : un vaccin ne suffit pas à mettre fin à la pandémie selon l'OMS

Par Rizhlaine F. · Publié le 17 novembre 2020 à 17h25 · Mis à jour le 17 novembre 2020 à 17h55
L'annonce d'un vaccin efficace à 90% par les laboratoires Pfizer et BioNTech suscite l'espoir. Le directeur de l'Organisation Mondiale de la Santé salue la mobilisation afin de contrer l'épidémie de coronavirus tout en affirmant que tous les pays devront profiter de cette avancée scientifique. Cependant ce lundi 16 novembre 2020 Tedros Adhanom Ghebreyesus précise que le vaccin seul ne suit pas à mettre fin à la pandémie.

Pourrait-on enfin voir le bout de la pandémie ? Ce lundi 9 novembre 2020 le laboratoire américain Pfizer et le laboratoire allemand BioNTech on fait une annonce qui a suscité beaucoup d'espoir : celle d'un vaccin contre le coronavirus qui serait efficace à 90%. Ce vendredi 13 novembre 2020, le directeur de l'Organisation Mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus déclare : "Jamais dans l’Histoire, la recherche sur les vaccins n’a progressé aussi rapidement".

Coronavirus : le vaccin de BioNTech et Pfizer autorisé à être testé sur l'hommeCoronavirus : le vaccin de BioNTech et Pfizer autorisé à être testé sur l'hommeCoronavirus : le vaccin de BioNTech et Pfizer autorisé à être testé sur l'hommeCoronavirus : le vaccin de BioNTech et Pfizer autorisé à être testé sur l'homme Covid-19: Pfizer annonce que son vaccin est ”efficace à 90%”, selon des résultats préliminaires
Le vaccin de Pfizer et Biontech contre le Coronavirus est ”efficace à 90%” selon les deux laboratoires, d'après les résultats préliminaires de la phase 3 - la dernière phase avant une demande d'homologation.

Rupture de stock : plus de 70% des pharmacies n'ont plus de vaccin anti-grippeRupture de stock : plus de 70% des pharmacies n'ont plus de vaccin anti-grippeRupture de stock : plus de 70% des pharmacies n'ont plus de vaccin anti-grippeRupture de stock : plus de 70% des pharmacies n'ont plus de vaccin anti-grippe Covid : le vaccin de Moderna efficace à 94,5% selon le laboratoire
La course au vaccin du covid s'accélère ! Le laboratoire américain Moderna a annoncé ce lundi 16 novembre que son vaccin contre le coronavirus était efficace à 94,5%. Une annonce qui suit celle de son concurrent Pfizer.

Coronavirus : 8 vaccins en dernière ligne droite sur les 167 en coursCoronavirus : 8 vaccins en dernière ligne droite sur les 167 en coursCoronavirus : 8 vaccins en dernière ligne droite sur les 167 en coursCoronavirus : 8 vaccins en dernière ligne droite sur les 167 en cours Coronavirus : un vaccin imminent ? Les étapes avant la mise en circulation
Face à l'épidémie de coronavirus, les laboratoires à travers le monde s'élancent dans une course effrénée au vaccin afin d'accélérer la fin de la pandémie. Mais comment se passe la mise en circulation de ce type de traitement ?

Si ce vaccin viendrait à être mis en circulation, l'OMS insiste sur un point : l'ensemble des pays devront profiter de cette avancée scientifique. Elle se déclare par ailleurs en faveur d'un système mondial permettant de centraliser et de partager les agents pathogènes et échantillons cliniques afin de facilité à l'avenir un développement rapide des traitements en tant que biens publics mondiaux

Il faut dire que c'était loin d'être une certitude : quelques mois auparavant, en août, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) émettait des réserves quant à la possibilité de trouver un jour un remède miracle contre la pandémie. Si son directeur, Tedros Adhanom Ghebreyesus, affirmait alors que les essais cliniques donnent de l'espoir, il rappellait néanmoins que l'élaboration d'un vaccin efficace, y compris sur la durée, n'est pas une certitude. "Il n'y a pas de panacée et il n'y en aura peut-être jamais" avait-t-il ainsi déclaré. 

Cependant Tedros Adhanom Ghebreyesus averti ce lundi 16 novembre 2020 : le vaccin, seul, ne permettra pas de mettre fin à la pandémie. Il s'agirait plutôt d'un outil complémentaire dans la lutte contre la Covid 19. Puisqu'au début les doses seront limitées, elle devraient être destinées aux profils prioritaires dont les soignants, les personnes âgées et les profils vulnérables. Il faudrait continuer donc à vivre avec le virus. Tedros Adhanom Ghebreyesus affirme que la covid 19 peut être maîtrisée principalement grâce aux gestes barrières, au respect des bonnes pratiques ainsi qu'à l'engagement politique au sein des différents États. Ainsi la priorité est de briser les chaînes de transmissions en multipliant les tests, en isolant les cas détectés, en retraçant les cas contacts et de ne pas relâcher ces efforts au risque de voir les contaminations s'accélérer. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche