Economie : le gouvernement accorde 483 millions d'euros d’aides exceptionnelles à la presse

Par Cécile D. · Publié le 28 août 2020 à 09h33 · Mis à jour le 28 août 2020 à 09h34
Emmanuel Macron a rencontré une dizaine de représentants de la presse, jeudi 27 août 2020. Lors de cette réunion, le président de la République a promis une aide financière exceptionnelle, à hauteur de 483 millions d'euros. Cet argent provient des deux milliards d'euros alloués à la culture pour relancer son activité après la crise du Coronavirus.

Emmanuel Macron et ses ministres Roselyne Bachelot et Bruno Le Maire ont reçu à l'Elysée une dizaine de représentants du secteur de la presse, le 27 août 2020. Le président de la République leur a présenté un large « plan de filière », qui devrait permettre de les accompagner dans leur transformation numérique. Ce plan financier doit aussi aider la presse française à faire face aux lourdes pertes enregistrées depuis le début de la crise sanitaire et économique.

Le gouvernement a donc décidé d'accorder 483 millions d'euros d'aides exceptionnelles à la presse. Cet argent est compris dans les deux milliards d'euros promis à la culture, dans le cadre du plan de relance économique. L'Elysée affirme son soutien au secteur de la presse, en crise depuis quelques années déjà. 

« Emmanuel Macron a répété plusieurs fois l'importance du pluralisme et sa volonté d'aider la presse à affronter sa transformation digitale, qui remet totalement à plat le modèle économique des journaux, raconte un participant à la réunion. Publicité, vente au numéro, abonnement, tout est bousculé depuis l'émergence du numérique. Cette transformation difficile des titres a été encore plus fragilisée par le confinement, qui s'est accompagné par le dépôt de bilan de la société de distribution de journaux Presstalis », lit-on dans le Parisien.

Ces 483 millions d'euros sont divisés et attribués à différents secteurs, pour remplir différentes missions. On compte notamment 80 millions d'euros, afin d'aider à la relance de Presstalis. 26 millions d'euros par an sont prévus pour la modernisation des imprimeries et leur transition écologique (elles doivent renoncer aux emballages plastiques des magazines d'ici 2022 et utiliser des encres avec de meilleurs bilans carbone).

Ce vaste plan prévoit également la création, par l'Etat, d'un fonds de 18 millions d'euros, pour lutter contre la précarité des salariés de la presse. Les aides aux marchands de journaux vont progresser de six millions d'euros et celles pour les innovations technologiques sont augmentées de 25 millions. Un crédit d'impôt de 60 millions d'euros a été acté pour les abonnés à la presse.

L'aide à la presse dépasse cette distribution d'argent. Le secteur lutte depuis longtemps contre les géants du net, les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), afin qu'ils respectent la loi sur les droits voisins. Concrètement, la presse réclame à Google une rémunération pour l'affichage de leurs contenus dans ses moteurs de recherche. L'Etat s'est donc engagé à soutenir les entreprises de presse dans leur lutte. Chaque année, le ministère de la Culture verse 840 millions d'euros par an à la presse en diverses aides, directes ou indirectes, dont les aides postales.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche