Coronavirus : pas de réduction des transports, pas de restrictions de déplacement entre régions

Par Caroline J. · Photos par My B. · Publié le 17 octobre 2020 à 17h06 · Mis à jour le 17 octobre 2020 à 17h06
Le 14 octobre 2020, Emmanuel Macron s’est exprimé une nouvelle fois sur la situation sanitaire en France. Face à la propagation du Coronavirus dans le pays, le président de la République a annoncé un couvre-feu de 21h à 6h du matin, en Île-de-France et dans 8 métropoles de l’hexagone. En revanche, le chef de l’État a indiqué qu’il n’y aurait pas de réduction des transports, ni de restrictions de déplacement entre régions.

Un couvre-feu de 21h à 6h du matin : c’est la principale annonce que l’on retiendra ce 14 octobre 2020 à l’occasion de la nouvelle prise de parole d’Emmanuel Macron. Le président de la République a en effet décrété un couvre-feu nocturne en Île-de-France ainsi que dans 8 métropoles de l’hexagone.

En cas de non-respect, une amende de 135 euros est prévue dès ce samedi 17 octobre. Toutefois des dérogations seront possibles et les attestations de déplacement dérogatoire feront donc leur retour.

Lors de cette interview télévisée, Emmanuel Macron a également fait plusieurs annonces concernant les transports en commun et précisé que « l'offre sera mobilisée » pendant ce couvre-feu et qu'il n'y aura « pas de réduction des transports ».

Au sujet des éventuels futurs départs en vacances en France, le chef de l’État a été clair. "Nous n'avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions. On n'empêche pas les gens de passer d'une région à l'autre, mais on va leur demander de respecter des règles de citoyenneté dans les semaines et les mois qui viennent", a-t-il indiqué. Les départs en vacances pour la Toussaint seront donc possibles mais devront toujours se faire dans le respect des gestes barrières.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche