Covid : peut-on prendre un train ou un avion le soir pendant le couvre-feu ?

Par Caroline J. · Publié le 15 janvier 2021 à 09h12 · Mis à jour le 15 janvier 2021 à 13h06
A compter du samedi 16 janvier 2021, le couvre-feu dès 18h s'appliquera sur l'ensemble du territoire en France. Aussi, beaucoup se posent encore des questions, concernant notamment les transports. Ainsi, est-il possible de prendre un train ou un avion le soir pendant le couvre-feu ? On vous répond.

C'est désormais acté ! Le couvre-feu dès 18h et jusqu'à 6h du matin entrera en vigueur partout en France à compter du samedi 16 janvier 2021, et pour une durée de "15 jours au moins". Si les déplacements entre régions restent autorisés, les lieux culturels comme les cinémas, musées et théâtres sont toujours fermés.

Le chef de l’exécutif Jean Castex a précisé, lors de sa dernière conférence de presse, les différentes dérogations possibles pour se déplacer le soir (raisons professionnelles, consultations et soins...). Toutefois, chaque déplacement dérogatoire doit obligatoirement être justifié par une nouvelle attestation

Mais avec la mise en place d’un couvre-feu dès 18h, est-il encore possible de prendre un train ou un avion en soirée ? La réponse est oui. Comme cela était déjà le cas lors du couvre-feu dès 20h, il est autorisé de se déplacer en train, en avion ou en bus pour des trajets de longue distance. Ainsi, figure sur la nouvelle attestation une case dédiée aux "déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus pour des déplacements de longue distance". En revanche, si vous voyagez, en plus de cette attestation, il faudra présenter votre billet de train ou d'avion

Le 11 décembre dernier, le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait confirmé qu’il était possible de prendre un train ou un avion le soir malgré la mise en place du couvre-feu. Les billets serviront alors de justificatif. « Vous avez réservé un billet de train ou d’avion, mais il vous fait partir ou arriver pendant le couvre-feu ? », avait-il interrogé sur Twitter. « Pas besoin de l’annuler : votre billet vaut dérogation », avait ajouté le ministre délégué.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche