Confinement à Paris et en Île-de-France : ce qui reste autorisé

Par Rizhlaine F. · Photos par My B. · Publié le 31 octobre 2020 à 15h51 · Mis à jour le 3 novembre 2020 à 11h41
Le verdict est tombé : Emmanuel Macron a annoncé un nouveau confinement face à la seconde vague d'épidémie de coronavirus. À Paris et en Île-de-France, nombreux sont ceux qui anticipaient déjà un nouveau reconfinement au moins à échelle locale. Alors qu'est-ce qui reste autorisé ? On fait le point.

Le confinement, le retour. À Paris et en Île-de-France, c'est comme si on attendait à la suite d'une saga désormais trop familière. Avec l'annonce progressive de nouvelles restrictions, de nouvelles fermetures forcées, et le taux d'occupation en réanimation dans les hôpitaux qui ne cesse de progresser, on ressentait comme un air de déjà-vu en région parisienne à quelques différences près. 

Tandis que la France est touchée par la seconde vague d'épidémie de coronavirus, la capitale et sa région comptent parmi les zones où la situation parait la plus préoccupante. Lors de la prise de parole d'Emmanuel Macron l'annonce tombe : ce sera un reconfinement national.

Alors à quoi faut-il s'attendre en région parisienne ? Ce second confinement s'annonce légèrement plus souple que le précédent. Ainsi, contrairement au premier confinement, tous les établissements scolaires ne ferment pas : les crèches, les écoles, les collèges et les lycées demeureront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés.

Coronavirus : "pas de fermeture généralisée" des universités annonce Frédérique Vidal Coronavirus : "pas de fermeture généralisée" des universités annonce Frédérique Vidal Coronavirus : "pas de fermeture généralisée" des universités annonce Frédérique Vidal Coronavirus : "pas de fermeture généralisée" des universités annonce Frédérique Vidal Covid : une réouverture possible des universités après le 20 janvier
L'allègement du confinement n'opère pas de suite pour les universités. Ces dernières ne peuvent espérer rouvrir leurs portes qu'après le 20 janvier, si l'épidémie reste maîtrisée. En attendant, les étudiants continuent les cours en ligne.

Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus : les écoles et universités représentent un tiers des foyers de contamination Coronavirus et reconfinement national : les crèches et les écoles resteront ouvertes
Face à la hausse inquiétante du nombre de nouveaux cas de Covid-19 dans le pays, Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement national lors de sa nouvelle allocution télévisée ce mercredi 28 octobre. Ce nouveau confinement entrera en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi. Toutefois, les crèches, les écoles maternelles et primaires ainsi que les collèges et lycées resteront ouverts. On vous en dit plus.

Lors de ce nouveau confinement le télétravail est à nouveau généralisé et sous réserve d'une attestation de leur employeur les professionnels qui sont autorisés à se déplacer pour se rendre sur leur lieu de travail. Enfin concernant les motifs de déplacement dérogatoire, ils restent similaires à ceux que nous avons connu en mars ou plus récemment lors du couvre-feu : pour faire ses courses essentielles, pour porter assistance à un proche ou encore pour des raisons médicales.

Visuel Paris SénatVisuel Paris SénatVisuel Paris SénatVisuel Paris Sénat Coronavirus et reconfinement : ce qui est autorisé et ce qui est interdit
Alors que le Président de la République Emmanuel Macron annonçait mercredi 28 octobre 2020 un reconfinement général d'un mois sur tout le territoire, certains Français se questionnent déjà sur ce qu'il sera ou non autorisé de faire. On fait le point !

Visuel Paris, hotel de villeVisuel Paris, hotel de villeVisuel Paris, hotel de villeVisuel Paris, hotel de ville Confinement : à Paris, de nouvelles règles pour les services municipaux
Alors que la France connait un nouveau confinement, à Paris, la capitale s'adapte. Les services municipaux font ainsi l'objet de nouvelles règles lors de ce nouveau chapitre dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

Mon Grand Plaisir, le centre commercial Open Sky : nos photosMon Grand Plaisir, le centre commercial Open Sky : nos photosMon Grand Plaisir, le centre commercial Open Sky : nos photosMon Grand Plaisir, le centre commercial Open Sky : nos photos Confinement Paris - Île-de-France : fermeture des commerces non-essentiels, ce qui reste ouvert
Face à la seconde vague d'épidémie de coronavirus, à Paris et en Île-de-France, l'ombre d'un reconfinement au moins à échelle locale planait de plus en plus. Ce mercredi 28 octobre 2020, l'annonce est tombée : c'est finalement un confinement national qui est annoncé par Emmanuel Macron. Une mesure qui entraîne une fermeture des lieux et commerces non-essentiels à la vie de la nation. Alors qui reste ouvert et qui ferme ? On fait le point.

Déconfinement : dès le 11 mai, le stationnement redevient payant à Paris Déconfinement : dès le 11 mai, le stationnement redevient payant à Paris Déconfinement : dès le 11 mai, le stationnement redevient payant à Paris Déconfinement : dès le 11 mai, le stationnement redevient payant à Paris Confinement à Paris : cette fois le stationnement ne sera pas gratuit
Lors du premier confinement, la Ville de Paris avait rendu le stationnement gratuit. 6 mois après le déconfinement, la capitale est à nouveau confinée mais cette fois les automobilistes ne pourront pas profiter de cet avantage : le parking reste payant pendant ce reconfinement.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche