Covid: "le moment est venu d'envisager des dispositions pour la région francilienne" admet Castex

Par Cécile D., Caroline J. · Publié le 17 mars 2021 à 09h59 · Mis à jour le 17 mars 2021 à 11h22
Alors que la situation sanitaire s’aggrave dans certains départements français, Jean Castex a accordé une nouvelle interview à Apolline de Malherbe et Maxime Switek lors d’une soirée spéciale prévue sur BFMTV ce mardi 16 mars 2021 au soir. Lors de cette émission, le Premier ministre a reconnu qu'un confinement de la région Île-de-France devait être envisagé.

Après son interview sur Twitch ce dimanche 14 mars, le Premier ministre a répondu à de nouvelles questions mardi 16 mars 2021. BFMTV proposait une émission spéciale dès 20h avec Jean Castex comme invité exceptionnel, alors que la crise sanitaire frappe la France depuis maintenant un an. Dès 20h50, depuis Matignon, le chef de l'exécutif a répondu aux questions des journalistes Apolline de Malherbe et Maxime Switek sur BFMTV.

 

L’occasion pour Jean Castex d’évoquer l’évolution de l’épidémie de Covid-19 dans le pays, alors que la barre des 90 000 morts vient d’être franchie. L’Île-de-France va-t-elle échapper à un reconfinement ? Où en est la campagne de vaccination en France ? Comment le gouvernement envisage-t-il l’après-Covid ? Autant de questions auxquelles devra répondre Jean Castex lors de cette interview à suivre ce mardi sur BFMTV.

Covid : reconfinement local le week-end en Île-de-France et à Paris ? Verdict le 6 marsCovid : reconfinement local le week-end en Île-de-France et à Paris ? Verdict le 6 marsCovid : reconfinement local le week-end en Île-de-France et à Paris ? Verdict le 6 marsCovid : reconfinement local le week-end en Île-de-France et à Paris ? Verdict le 6 mars Nouvelles restrictions à Paris et en Île-de-France : un confinement pour 4 semaines
L'épidémie de coronavirus s'accélère en Île-de-France. L'ensemble de la région parisienne est placée sous vigilance renforcée et les hôpitaux et cliniques s'adaptent face à la hausse des admissions en réanimation. Alors que le taux d'incidence régional a franchi le pallier des 400, Jean Castex annonce un confinement pendant 4 semaines sur l'ensemble de la région parisienne.

Lors de cette émission, le chef du gouvernement a reconnu l'urgence de la situation sanitaire en Île-de-France. Le taux d'incidence de la région dépasse désormais les 418 nouveaux cas par semaine pour 100 000 habitants, soit plus que le critère de taux d'incidence fixé par Jean Castex, qui était de 400 pour 100 000 habitants. 

Le Premier ministre admet donc que l'hypothèse d'un reconfinement au moins partiel de l'Île-de-France était « sur la table. » Il ajoute : « Le fait est qu'aujourd'hui, (...) on voit qu'on est dans une situation critique et très clairement des mesures du type auxquelles on a eu recours dans d'autres parties du territoire sont à l'ordre du jour ».

Jean Castex fait ici allusion aux confinements partiels mis en place dans les Alpes-Maritimes et à Dunkerque. Est-ce à dire que Paris et l'Île-de-France pourront échapper à un confinement total ? L'exécutif avait soumis la possibilité que cette région puisse nécessiter de mesures plus strictes que dans le reste de la France. 

Le Premier ministre n'a cependant pas voulu annoncer de nouvelles mesures ce soir-là. Il affirme qu'il en est pour le moment au stade des hypothèses, « car il faut être efficace et juste. » Il est probable malgré tout que ce nouveau confinement qui se dessine de plus en plus précisément ne soit pas exactement comme celui que nous avions connu en mars 2020. En effet, le gouvernement a toujours pour but de maintenir les écoles ouvertes. Celles-ci ne devraient fermer « qu'en dernier recours. »

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche