Erasmus : le programme renforcé avec une augmentation du budget européen

Par Cécile D. · Publié le 11 novembre 2020 à 17h11 · Mis à jour le 11 novembre 2020 à 17h11
C'est une victoire pour les eurodéputés : suite à une longue bataille, ils ont obtenu une augmentation de 2,2 milliards d'euros pour le programme d'échange européen Erasmus.

Les eurodéputés du Conseil des ministres de l'Union européenne sont parvenus à un accord concernant le budget de l'U-E. Ce dernier est augmenté de 16 milliards d'euros. Parmi les secteurs inclus dans cette augmentation, on retrouve le programme Erasmus, qui permet aux étudiants, aux enseignants et d'une manière générale aux jeunes de moins de 30 ans de séjourner à l'étranger pour découvrir de nouvelles cultures et développer des compétences.

Dans cet accord de budget décidé par le Parlement européen, on note donc une hausse de 2,2 milliards d'euros pour Erasmus, et 4 milliards d'euros pour Horizon Europe, un programme de recherche et d'innovation de l'Union européenne. Cette somme d'argent a été obtenue au terme d'un long combat dans le Parlement. A l'origine, les eurodéputés avaient demandé un triplement du budget actuel, soit une somme comprise entre 24 et 30 milliards d'euros.

L'eurodéputée socialiste Sylvie Guillaume, interrogée par Ouest France, explique que « c’est en dessous de ce qu’on espérait, mais c’est le témoignage d’une vraie combativité des eurodéputés sur ce sujet. C’est la première fois que, politiquement, c’est aussi accroché avec le Conseil », explique-t-elle. « Contrairement aux autres fois où le Parlement finissait par se coucher, c’est la première vraie bagarre politique avec du contenu et une équipe de négociations très soutenue. »

Les parlementaires sont, malgré tout, heureux d'avoir pu renforcer leur budget. Le programme devrait évoluer et se développer grâce à cet argent et aux ambitions de ceux qui le porte. Avec ces 2,2 milliards d'euros, Erasmus est financé pour une année supplémentaire. Pendant cette période, les députés européens prévoient d'accompagner au maximum les jeunes qui n'ont pas pu partir en 2019-2020 à cause du coronavirus, et plus particulièrement les étudiants venant de classes plus populaires. L'Agence Erasmus promet que tous les séjours qui avaient été validés mais qui ont dû être annulés ou écourtés pourront être réalisés en 2021.

Laure Coudret-Laut de l’Agence Erasmus dévoile, toujours à Ouest France, un programme ambitieux pour l'année à venir : « En 2014-2020, Erasmus + représentait 597 000 mobilités qui ont été financées en France, ce qui est considérable. L’objectif pour la prochaine période 2021-2027 est d’une dizaine de millions de personnes en Europe. » De plus, les aides d'Erasmus devraient particulièrement aider les « jeunes qui ne pensaient pas pouvoir être en mobilité. On va pouvoir mieux les accompagner dans les zones où il y a une politique de la ville ou dans les zones rurales », selon Laure Coudret-Laut.

Le nouveau budget européen comprend également 3,4 milliards pour la santé, 1,5 milliard pour la gestion des frontières, ou encore 1 milliard pour InvestEU (pour soutenir l’emploi et la croissance) et 800 millions d’euros pour la production culturelle européenne.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche