Vidéo : l'association L214 dénonce l'envers du décor d'un élevage de cochons mis en avant par Herta

Par Caroline J. · Publié le 3 décembre 2020 à 10h34 · Mis à jour le 3 décembre 2020 à 10h53
L214 publie une nouvelle vidéo ce jeudi 3 décembre 2020 dans laquelle elle dénonce des maltraitances animales dans un élevage de porc de l'Allier. L’association de protection animale annonce qu’elle va porter plainte contre Herta, qui met en avant cet élevage, pour "maltraitance" et pour "tromperie du consommateur".

Ce sont de nouvelles images insoutenables. Des truies élevées pour mettre « au monde des porcelets à la chaîne » et « enfermées dans des cages à peine plus grandes que leur corps » au point « qu’il leur arrive d’écraser l'un de leurs petits en se couchant ». Des porcelets qui « naissent dans un environnement de métal, de plastique et de béton » et qui, « dès leurs premiers pas, se coincent les pattes dans les fentes du sol ajouré ». L214 s’est rendue à Limoise dans l’Allier pour enquêter sur un élevage de cochons mis en avant par Herta pour illustrer sa « filière Préférence ».

Dans cette vidéo diffusée ce jeudi 3 décembre par l’association de protection animale, on y découvre un élevage intensif où les animaux vivent dans des « conditions de promiscuité extrême », et où « les agressions entre animaux sont fréquentes ». Certains cochons « présentent des hernies de la taille d’un ballon de foot » déplore L214. Dans la vidéo, on peut aussi apercevoir l’éleveur ramasser des porcelets "morts par dizaines, et tuer des porcelets jugés trop chétifs en leur fracassant le crâne". 

Ces cochons ont aussi la queue coupée « pour éviter qu’ils se mordent et se blessent » indique L214 qui rappelle que, depuis 2013, « la réglementation impose que tous les cochons disposent en permanence de matériaux leur permettant des activités de recherche et de manipulation, tels que la paille, le foin, la sciure, etc. ». Dans cet élevage mis en avant par la marque Herta, les animaux « ne disposent que d’une simple chaîne accrochée au plafond ».

L’association a indiqué qu’elle déposait plainte pour "maltraitance envers les animaux" auprès de la procureure de Moulins et également contre Herta pour "tromperie du consommateur".

« Herta nous ment. Les élevages « Préférence » Herta ne sont pas respectueux des animaux et ne fonctionnent pas de façon plus « moderne et responsable » que la plupart des élevages intensifs standards. Ce sont des élevages sordides où les animaux passent une vie de souffrance » dénonce l’association dans ce communiqué publié ce 3 décembre.

L’association a également lancé en ligne une pétition adressée à Herta pour demander aux propriétaires de la marque, Nestlé et Casa Tarradellas, l’arrêt de l’enfermement des cochons, des cages et des mutilations.

Informations pratiques

Site officiel
www.l214.com

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche