Coronavirus : doit-on vacciner les Français qui ont déjà contracté le virus ?

Par Laurent P., Rizhlaine F. · Publié le 8 janvier 2021 à 18h57 · Mis à jour le 11 janvier 2021 à 11h18
À l'aube du début de la campagne de vaccination contre la Covid en France, la Haute Autorité de Santé s'exprimait samedi 19 décembre 2020 à travers un communiqué sur la question de la vaccination pour les personnes ayant déjà contracté le virus. Une question reprise ce vendredi 8 janvier 2021 par Guy Gorochov, chef du département d’immunologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

En France, l'épidémie de coronavirus se poursuit et le pays s'apprête à franchir une nouvelle étape dans la lutte contre la maladie : celle du vaccin. La campagne de vaccination a ainsi débuté fin décembre dans les Ehpads, et si désormais nous connaissons plus en détail le calendrier de la stratégie française selon les populations prioritaires, d'autres questions demeurent, notamment celle de la nécessité de vacciner les personnes ayant déjà été contaminées par le virus.

Samedi 19 décembre 2020, la Haute Autorité de Santé s'exprimait sur cette question dans un communiqué. Elle indiquait alors qu'une vaccination systématique des Français ayant été atteints par la Covid n'a pas lieu d'être. En revanche, rien ne les empêche de se faire vacciner si tel est leur souhait en l'absence d'effet indésirable grave particulier. Elle précise par ailleurs qu'à ce jour on ignore les éventuels bénéfices qu'il y aurait à vacciner une personne ayant déjà contracté la maladie, tout en préconisant, si ces personnes souhaitaient se faire vacciner, d'observer au minimum un délai de trois semaines après contamination.

Ce vendredi 8 janvier 2021, rebelote, mais cette fois-ci, c'est Guy Gorochov, chef du département d’immunologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, qui vient apporter de l'eau au moulin chez nos confrères de La Dépêche quant à une vaccination possible juste après contamination. Ce dernier a ainsi expliqué qu'il n'était pas utile de se faire vacciner avant le délai de trois mois recommandé par la HAS, tout en précisant qu'il n'y a pas "de risques, mais ce n'est pas franchement efficace. Pour les personnes les moins à risques, non prioritaires, on peut envisager un délai entre six mois et un an après la contamination au Covid-19".

Et pour approfondir le sujet :

Coronavirus : combien de temps reste-t-on immunisé ? Coronavirus : combien de temps reste-t-on immunisé ? Coronavirus : combien de temps reste-t-on immunisé ? Coronavirus : combien de temps reste-t-on immunisé ? Coronavirus : combien de temps reste-t-on immunisé ?
Combien de temps sommes-nous immunisés contre le coronavirus ? C'est la question à laquelle a tenté de répondre une étude menée conjointement par des chercheurs chinois et américains, publiée sur le site medRxiv.org. Une immunité qui durerait entre "pas longtemps" et "au moins deux mois".

Vaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur CaumesVaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur CaumesVaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur CaumesVaccin Pfizer : un niveau inquiétant d'effets indésirables selon le professeur Caumes Covid : vaccination en France, démarches et mode d'emploi
La campagne de vaccination a démarré en France et les questions sont nombreuses. On fait le point sur ce que l'on sait aujourd'hui sur le vaccin contre la covid 19 et la stratégie adoptée pour les français.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche