Covid : une seule dose de vaccin serait suffisante pour les personnes ayant déjà contracté le virus

Par Laurent P. · Publié le 12 février 2021 à 16h59 · Mis à jour le 15 février 2021 à 12h52
Dans un avis rendu au gouvernement ce vendredi 12 février, la Haute Autorité de Santé a indiqué que les personnes ayant déjà été contaminées par la Covid ne recevront qu'une seule et unique dose de vaccin, pour ceux qui recevront le vaccin de Pfizer ou de Moderna. La raison ? Ces personnes, infectées auparavant, ont déjà développé des anticorps et une seule injection les protégerait autant, voire plus que ceux recevant deux doses et qui n'ont pas contracté la maladie auparavant.

Réelle efficacité ou moyen d'économiser des vaccins anti-Covid ? Dans un avis rendu ce vendredi 12 février 2021, la Haute Autorité de Santé a indiqué que les personnes "ayant un antécédent de Covid-19" ne devraient recevoir qu'une seule et unique dose de vaccin, dans le cas où deux injections sont nécessaires comme pour le produit de Pfizer ou celui de Moderna. Une dose qui devrait être administrée trois à six mois après contamination, comme l'expliquait déjà la HAS il y a plusieurs semaines.

Sont concernés dans cet avis toutes les personnes ayant contracté le virus, qu'elles aient eu des symptômes ou non, et confirmés par un test PCR ou antigénique. Comme l'expliquent nos confrères du Monde, pour justifier cette recommandation, la Haute Autorité de Santé "s’appuie sur des travaux que lui a présentés la Société de pathologie infectieuse de langue française, ainsi que sur les données de pharmacovigilance enregistrées sur le vaccin Pfizer-BioNTech". Que disent ces données ? Qu'une dose de vaccin administré à un ancien malade de la Covid produit une réponse immunitaire tout autant, voire plus importante que pour les personnes se faisant vacciner sans avoir été atteint du coronavirus auparavant.

Des travaux complétés par les résultats d'une dernière étude, ayant définitivement conduit à cet avis, menée par des chercheurs de la Fred Hutchinson Cancer Research Center de Seattle. Que disent également ces résultats ? Que les anciens malades vaccinés avec une seule dose développeraient des anticorps, mais également des "cellules tueuses" qui, toujours selon nos confrères du Monde, ne sont pas dirigées "contre les virus, mais contre les cellules qu’ils infectent". Une double protection qui serait plus efficace contre une réinfection.

Une façon également de limiter les effets secondaires après injection du vaccin. Et pour cause, selon le troisième rapport de pharmacovigilance de l'ANSM, les personnes guéries de la Covid se faisant vacciner développeraient plus souvent ces effets, avec principalement de la fatigue et de la fièvre. Des données que vont désormais devoir être examinées par le gouvernement, qui décidera ou non de leur application.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche