Comment reconnaître les théories du complot et les éviter

Par Cécile D. · Mis à jour le 23 décembre 2020 à 13h02 · Publié le 23 décembre 2020 à 10h21
Bill Gates, Big Pharma, le coronavirus, la 5G... En 2020, de nombreuses théories du complot ont séduit les Français. Voici comment reconnaître ces discours remplis de fausses informations, pour ne pas tomber dans ces pièges.

Vous avez dû en entendre parler : ces théories du complot qui pullulent sur la Toile et qui semblent avoir pris une ampleur démesurée en 2020 avec la Covid-19. Des complots autour du virus, de son vaccin, de la 5G, et bien d'autres encore sèment le trouble et entraînent de nombreux conflits, parfois même au sein d'un même foyer. 

Tristan Mendès-France, maître de conférences associé à l'université de Paris et professeur au Celsa, spécialiste des cultures numériques et des thèses conspirationnistes, anime depuis peu une chronique sur France Inter, dans laquelle il décrypte les phénomènes complotistes. 

Dans une interview, il explique au Parisien que « la planète entière est tombée [dans le complotisme], et l'OMS a même inventé un terme en mars, parlant d'infodémie, l'épidémie d'informations. Le coronavirus a été l'un des plus grands accélérateurs du complotisme au niveau planétaire. En France, pour la contrer, il faudrait que les collectifs, les structures, les associations qui luttent contre les fake news bénéficient d'un soutien financer du gouvernement. »

Si le phénomène n'est pas nouveau, les réseaux sociaux l'ont amplifié, ils agissent comme une caisse de résonnance : « en général, si on fuit les grands médias pour (...) chercher de l'information [sur les réseaux sociaux], c'est qu'on veut entendre autre chose qui va dans le sens des présupposés qu'on a », estime-t-il. 

S'il n'est pas facile de décrocher de Facebook, Twitter ou Instagram, on peut au moins apprendre à repérer ces discours complotistes, pour mieux comprendre ce qui se cache derrière et garder un esprit critique.

Trois indices majeurs peuvent nous mettre la puce à l'oreille. Un complotiste est souvent obsédé par « ceux qui tirent les ficelles » : illuminatis, reptiliens, francs-maçons, nouvel ordre mondial... Chaque époque et chaque mouvement complotiste désigne des responsables (de préférence des ennemis politiques) et leur invente un agenda caché maléfique : gagner de l'argent, contrôler la population, l'anéantir...

Dans un complot, tout est lié, tout a une raison, le hasard n'existe pas. Cette négation les invite à créer des liens sans fondement entre des événements ou des individus, prouvant à leurs yeux que chaque événement de la planète est le fruit d'une intervention planifiée. Les Décodeurs du Monde expliquent que « ce mode de pensée est très efficace pour susciter des interrogations, mais empêche de resituer les événements dans leur contexte, avec leurs rapports de causes à effets, leurs causes conjoncturelles et structurelles, la part de prévisible et de hasard. »

Enfin, un complotiste rejette avec force tout ce qui le contredit. Médias enchaînés au gouvernement, scientifiques vendus, citoyens manipulés... Il n'y a pas de place pour le doute ou la contradiction dans une théorie complotiste. Le moindre élément susceptible de déranger la théorie doit être ignoré et moqué sans considération aucune.

Garder la tête froide

Une fois ces discours identifiés, comment éviter de tomber dedans ? Le propre des théories du complot, c'est qu'elles nous questionnent et nous poussent à remettre en question notre perception de la réalité, pour mieux nous convaincre. La meilleure méthode - et la plus compliquée - consiste à garder la tête froide. Ne pas raisonner par l'affect, et mettre en place une méthode scientifique. Cherchez les sources, vérifiez les informations, comprenez dans quel contexte cette information est partagée, et par qui...

Ce travail peut être fastidieux. Sur Internet, on assiste à un « effet bulle » : les sites complotistes renvoient vers d'autres pages complotistes, qui sont alimentées par des personnes qui partagent les mêmes croyances... Une fois entré dans le cercle, il est dur d'en sortir... et c'est pourtant ce qu'il faut faire : trouver un regard nouveau pour mettre en perspective ces informations.

De nombreux acteurs sur Internet participent à la vérification et à la publication de faits. Dans la presse, on retrouve Les Décodeurs, l'AFP FactuelCheckNewsVrai ou Fake ou encore Fake off. Ailleurs sur le web, on peut compter sur HoaxBusterHygiène mentaleDébunker des étoilesDéfakator... À vous de trouver ceux en qui vous aurez le plus confiance.

Convaincre les autres

Les repas de famille sont déjà bien souvent synonymes de débats houleux sur la politique, le sport, l'actualité... Alors avec la popularisation des théories complotistes, on peut s'attendre à quelques disputes d'anthologie. Si vous avez envie d'extraire un proche de ce cercle complotiste, vous pouvez vous appuyer sur quelques arguments.

Bien souvent, une théorie du complot présente une étude scientifique comme preuve de ce qu'ils avancent - même si cette étude peut être complètement décriée par la communauté scientifique. Il y a 20 ans, une étude de The Lancet établissait un lien entre les vaccins et l'autisme. Étude qui a été maintes fois dénoncée et désavouée par la communauté scientifique. D'autres expériences prouvent régulièrement qu'il n'y a aucun lien entre l'autisme et les vaccins. Pourtant, l'étude de The Lancet est toujours brandie comme preuve par les anti-vaccins. Il faut donc se montrer vigilant face à ces preuves apportées par les complotistes.

De même, les experts cités sur tel ou tel sujet peuvent avoir une réputation tout aussi douteuse. Le documentaire Hold Up regorge de ces scientifiques et de ces experts aux titres suspects ou aux travaux invalidés par la communauté scientifique.

Enfin, il vous faut vérifier les preuves données par les complotistes. Il est très facile de sortir un fait de son contexte pour le modeler et lui donner le sens que l'on veut. Sans parler des photos ou vidéos qui peuvent être truquées, photoshoppées et mises en scène.

La lutte contre le complotiste n'est pas simple, et il faut se montrer prudent face au flot d'informations que l'on reçoit chaque jour : des mensonges s'y cachent souvent.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche