Covid : en Allemagne, Angela Merkel renonce aux restrictions pour Pâques

Par Laurent P., Caroline J. · Publié le 24 mars 2021 à 15h28 · Mis à jour le 24 mars 2021 à 15h29
Pour lutter contre la Covid, alors que l'Allemagne annonçait mardi 23 mars renforcer les mesures déjà en vigueur pendant la période de Pâques, avec un durcissement des restrictions, voilà que la chancelière allemande Angela Merkel fait machine arrière le lendemain, mercredi 24 mars, indiquant abandonner les restrictions prévues pendant cette période, et s'est excusée.

Malgré l’arrivée des vaccins, de nombreux pays du monde ont décidé de mettre en place un nouveau confinement. C’est notamment le cas du Royaume-Uni, mais aussi de l’Autriche et en France. L’Allemagne aussi est à nouveau confinée depuis le mois de janvier, mais le pays a annoncé ce mardi 23 mars, à travers la voix de la chancelière allemande Angela Merkel, renforcer les mesures restrictives déjà en place, dans les 16 Länder concernés, en raison de la diffusion du variant anglais.

Ainsi donc, toutes les mesures déjà en place sont prolongées jusqu'au 18 avril 2021, à minima. Les magasins non alimentaires, les bars, restaurants, équipements culturels, sportifs et de loisirs restent fermés. En revanche, les écoles restent ouvertes. A noter qu'un couvre-feu avait également été évoqué, mais écarté lors de la réunion entre la chancelière et les responsables des Länder, qui s'est tenue lundi 22 mars.

"La situation est grave. Le nombre de cas augmente de manière exponentielle et les lits de soins intensifs se remplissent à nouveau", a indiqué de son côté Angela Merkel, à l'issue de cette réunion. Et de poursuivre en indiquant que l'Allemagne fait face à une "nouvelle pandémie (…) clairement plus létale, clairement plus infectieuse, et plus longtemps contagieuse".

Pendant quelques jours, du 1er au 5 avril, le pays devait même connaître une période plus restrictive, pendant les fêtes de Pâques, avec notamment des commerces qui resteront fermés et des offices religieux annulés ou en virtuel. Mais ce mercredi 24 mars, rétropédalage : la chancelière allemande a annoncé renoncer à ces mesures supplémentaires pour les festivités pascales. "C'était une erreur sous cette forme et ce n'était pas applicable de cette manière", a ainsi expliqué Armin Laschet, président du CDU.

Le 12 janvier dernier, Angela Merkel tenait déjà à prévenir la population, indiquant que le confinement pourrait durer jusqu’au mois d’avril en raison du variant anglais qui entraîne une hausse importante du nombre de nouveaux cas de Covid-19 et d’hospitalisations. « Si nous ne parvenons pas à arrêter ce virus britannique, nous aurons 10 fois plus de cas d'ici à Pâques. Nous avons besoin de huit à dix semaines supplémentaires de mesures strictes », a fait savoir la chancelière allemande devant des députés de l'Union chrétienne-démocrate (CDU).

En France, un confinement a été mis en place dans 16 départements du pays, dont l'intégralité de l'Île-de-France, où le taux d'incidence dépassait les 400 pour 100 000 habitants. En revanche, le couvre-feu a été aménagé, passant de 18h à 19h. De nouveaux départements pourraient se retrouver également confinés dans les prochains jours.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche