Covid : 1 700 médiateurs recrutés pour assurer les tests salivaires dans les écoles

Par Cécile D., Rizhlaine F. · Publié le 2 mars 2021 à 09h34 · Mis à jour le 2 mars 2021 à 18h15
Alors que la France fait face à la menace des variants du coronavirus, au retour des vacances d'hiver les tests salivaires seront déployés dans les écoles afin de permettre de dépister les plus jeunes plus facilement. Ce 2 mars 2021, Jean-Michel Blanquer a dévoilé que 1 700 médiateurs seraient recrutés pour aider le personnel mobilisé à faire ces tests.

L'épidémie de coronavirus se poursuit en France qui affronte le défi présenté par la propagation des variants plus transmissibles. Le cas des écoles est au cœur de l'actualité et pour cause, la fermeture des établissements scolaires pour des raisons liées à la Covid-19 et en nette hausse sur la semaine précédant le début des vacances scolaires. Par ailleurs le précédent bilan de santé publique France indique une forte augmentation des dépistages parmi les plus jeunes de 0 à 14 ans.

Coronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écolesCoronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écolesCoronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écolesCoronavirus : que dit le protocole sanitaire pour la réouverture des écoles Distanciation, masques, fermeture de classes : le protocole sanitaire des écoles adapté aux variants
Alors que le coronavirus circule toujours partout en France et que la menace de nouveaux variants met de plus en plus la pression sur le gouvernement qui veut à tout prix éviter un nouveau confinement, le protocole sanitaire se durcit encore dans les écoles pour limiter les risques de propagation du virus. Distanciation à la cantine, types de masques autorisés, fermetures de classes, on fait le point sur les nouvelles mesures.

Néanmoins pour l'heure, il n'est pas question de fermer l'ensemble des écoles ni de reconfiner. En revanche, le gouvernement a pris une décision afin de faciliter le dépistage au sein des établissements scolaires. Ainsi au retour des vacances d'hiver, les tests salivaires seront déployés dans les écoles. Ayant reçu le feu vert de la Haute Autorité de Santé pour ce dispositif, cette méthode de dépistage est moins intrusive que le prélèvement nasopharyngé que les Français ont connu jusque là. Lors de la conférence de presse du 18 février 2021, Olivier Véran indique par ailleurs que ce dispositif sera ensuite élargi à d'autres populations. Les soignants seront donc les prochains à pouvoir avoir recours aux tests salivaires du fait qu'ils soient sujets à des dépistages réguliers. 

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ? Dès la semaine du 22 février, les écoles de la zone A sont en mesure de réaliser ces tests salivaires. Le dispositif est ensuite élargi aux autres zones en fonction des rentrées scolaires. Aucune obligation pour les élèves : la décision finale revient aux parents. C'est ce qu'explique le ministère de l'Éducation nationale. Ainsi l'autorisation parentale est nécessaire pour que les enfants se fassent tester. Le gouvernement s'est fixé un objectif de 200 000 tests hebdomadaires d'ici deux semaines. 

Ce mardi 2 mars 2021, au micro de France Inter, Jean-Michel Blanquer a apporté quelques précisions au sujet de ces nouveaux tests appliqués dans les écoles. Le ministre de l'Éducation nationale a ainsi annoncé le recrutement de « 1 700 médiateurs, qui vont être des étudiants en médecine, en pharmacie ou dans d'autres domaines, mais qui ne seront pas dans des tâches de santé, de façon à appuyer les personnels mobilisés pour la réalisation de ces tests. » Sur son site, le ministère de l'Éducation nationale recense 50 130 écoles en France ; il y aurait donc un médiateur pour 29 écoles environ.

Le ministre précise également que ces nouveaux emplois payés pourraient convenir le plus souvent à des profils d'étudiants, « recrutés dès maintenant pour qu'ils travaillent jusqu'à la fin du mois de juin. »

Jean-Michel Blanquer a également assuré que de plus en plus de tests salivaires étaient réalisés : « Cette semaine, entre 50 et 80 000 tests vont être réalisés pour la zone qui vient de rentrer ; la semaine dernière on était en dessous de 10 000. D’ici la mi-mars, nous serons à 300 000 tests hebdomadaires. »

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche