Évacuation des quais de Seine : Hidalgo se dit "très choquée" et demande "quelle est la base légale"

Par Alexandre G. · Publié le 8 mars 2021 à 11h09 · Mis à jour le 8 mars 2021 à 11h10
Après que la police ait évacué les Parisiens des quais de Seine ce week-end sur ordre de la préfecture, la maire de Paris explique ce lundi 8 mars 2021 être "très choquée" de ne pas du tout avoir été prévenue. Ainsi, Hidalgo appelle au "respect des institutions" et exige au préfet de police de Paris Didier Lallement sur "quelle base légale" repose l'opération.

Personne n'a tenu Anne Hidalgo au courant de l'évacuation des quais de Seine à Paris ce week-end. Ce lundi 8 mars 2021 sur France Inter, la maire de Paris s'est dite "très choquée" par l'intervention de la police sur les quais de Seine. La veille, à partir de 17h soit une heure avant l'entrée en vigueur du couvre-feu, des policiers ont évacué "manu militari" les rives du fleuve, très prisées des Parisiens lorsque le soleil pointe le bout de son nez dans la capitale.

 

Pour justifier la descente de police sur les quais de Seine, la préfecture de police de Paris brandit l'argument du bon respect des gestes barrières et des mesures restrictives, par temps de crise sanitaire liée à l'épidémie du Covid-19. Outre l'importance sanitaire d'une telle opération, l'édile socialiste n'a surtout pas du tout apprécié les méthodes employées par Didier Lallement, le préfet de police de Paris, responsable de ces agissements. "Je n'ai pas été prévenue", regrette Anne Hidalgo.

Quelle base légale pour évacuer les quais de Seine à 17h ? 

À ce sujet, la maire de Paris confirme vouloir demander au préfet de police "quelle est la base légale de cette intervention", lors d'une réunion planifiée ce jour. Aussi, Anne Hidalgo a réclamé "le respect des institutions" qu'elle représente. Surtout, elle a jugé "très choquantes" les images filmées ce dimanche, qui montraient des forces de l'ordre en train de presser les citoyens de ne plus s'agglutiner sur les bords de Seine. "Il y avait beaucoup de gens qui se promenaient, des familles en poussette", souligne l'édile. "On le sait : il vaut mieux être dehors que dedans", réplique la maire. 

Forcément, il convient de rappeler qu'Anne Hidalgo n'est jamais avare de commentaires vis-à-vis de la politique du gouvernement, autant sur le volet sanitaire que sécuritaire. En ce sens, Hidalgo a également demandé au gouvernement "d'adapter" le couvre-feu à 18h, jugé trop tôt pour Paris. Depuis le début de la crise du Covid-19, la bataille médiatique entre l'Hôtel de Ville et l'Élysée fait rage, alors que l'horizon de la présidentielle 2022 se rapproche

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche