Vacances d'été : peut-on réserver maintenant ou faut-il attendre la dernière minute ?

Par Cécile D. · Publié le 16 mars 2021 à 14h04 · Mis à jour le 16 mars 2021 à 14h04
Avec l'arrivée imminente du printemps et le retour des beaux jours, de nombreux Français pensent déjà aux vacances d'été. Les plus prévoyants se retrouvent cependant confrontés à un dilemme : faut-il réserver de suite, tant qu'il reste de la place dans les trains, hôtels et campings, ou est-il préférable d'attendre que la situation sanitaire s'éclaircisse pour ne pas devoir tout annuler ?

Jean Castex a prévenu : les grandes vacances ne seront pas complètement normales cette année. La suspension de l'utilisation du vaccin AstraZeneca et la multiplication des variants retardent également le retour à une vie plus ordinaire. Il est, pour le moment, difficile de savoir comment l'été va se dérouler : bars, restaurants et lieux culturels ouverts ? Voyages possibles en dehors de l'Europe ? Couvre-feu supprimé ? Toutes ces interrogations nous empêchent de planifier nos vacances d'été sereinement.

Il est souvent plus avantageux de réserver tôt pour ces vacances : on s'assure que l'on aura de la place dans l'endroit de notre choix, et on bénéficie parfois de tarifs plus bas, notamment pour les transports. Solange Escure, directrice de la fédération nationale des Gîtes de France, révèle au Figaro que « la saison 2021 s’annonçait correcte toutes zones confondues. Les réservations sont en baisse de seulement 20 à 30 % selon les régions en ce début d’année par rapport à la même période en 2020. »

Certains ont donc déjà pris les devants. De plus, les ventes de billets de train ont débuté : les vacanciers de juin peuvent déjà réserver leur place dans les TGV inOui, les Intercités et les Ouigo. Pour juillet et août, il faut attendre la mise en ligne de billets le 30 mars.

Cette avance n'est cependant pas sans risque : les annulations sans frais promises par la SNCF ne sont pour le moment pas extensibles au-delà du mois de mai. Si la situation sanitaire dégénère, ou si le gouvernement impose de nouvelles restrictions dans les mois à venir, il est possible de se retrouver coincé avec des billets difficilement remboursables ou échangeables.

Concernant les vacances à l'étranger, nous sommes encore dans l'inconnue. Un Pass sanitaire sera-t-il obligatoire pour voyager en Europe cet été ? Que se passe-t-il si vous avez réservé vos vacances ailleurs, et que ce pays subit une nouvelle vague de contaminations l'obligeant à fermer ses frontières ?

Malgré ces zones d'ombres, le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne souhaite rassurer les Français : il se dit « optimiste et confiant sur une saison d’été » et assure qu'il « y aura bien une saison touristique. » Invité sur France bleu Pays basque, il promet que le gouvernement « va tout faire pour qu’il y ait une saison cet été. On sort des vacances d’hiver. Biarritz, Saint-Jean-de-Luz tout comme Saint-Malo, la Bretagne ou la Normandie ont été relativement plébiscités. Il y a eu une bonne résistance, une bonne résilience du littoral atlantique où les taux de réservations ont été parfois supérieurs à ceux de l’année dernière. Je suis persuadé que nous arriverons à inventer une saison estivale. C’est de notre devoir d’organiser cela », assure le secrétaire d'État.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche