Covid : à Paris, l'adjointe à la Santé réclame une meilleure organisation des tests dans les écoles

Par Alexandre G. · Publié le 19 mars 2021 à 13h00 · Mis à jour le 19 mars 2021 à 13h00
Alors que le gouvernement a confirmé le maintien de l'ouverture des écoles dans les régions de nouveaux confinées, l'adjointe à la mairie de Paris chargée de la Santé Anne Souyris milite pour une meilleure organisation concernant le déploiement des tests salivaires au Covid-19 réalisés dans les classes de primaire de la capitale, en priorité dans les écoles où des clusters apparaissent.

À Paris, comment lutter contre la propagation du Covid-19 dans les écoles ? C'est précisément la question à laquelle Anne Souyris, adjointe à la maire de Paris chargée de la Santé, tente d'apporter des réponses. Dans un entretien accordé au Parisien ce jeudi 18 mars 2021, l'adjointe EELV à la Santé estime que l'organisation actuelle des tests salivaires dans les écoles primaires de la capitale n'est pas optimale pour lutter contre la diffusion du virus. 

Le même jour, le Premier ministre et son gouvernement annonçaient un confinement strict 7 jours sur 7 dans 16 départements, dont ceux situés en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, les deux régions les plus touchées. Un confinement qui maintient quand même les écoles ouvertes, priorité de l'exécutif

D'abord, Anne Souyris souhaite que les mesures de contrôle soient renforcées dans les écoles parisiennes. "L'école est une des principales clés pour limiter la circulation du virus. Il faut absolument y appliquer les tests barrières. Aujourd'hui, le Rectorat effectue des tests salivaires, mais principalement dans la liste établie des écoles dites « sentinelles » destinées à surveiller la progression de l'épidémie. Il faudrait désormais que ces tests soient prioritairement organisés là où apparaissent des clusters pour que ces tests deviennent un vrai outil de maîtrise de l'épidémie", explique l'adjointe à nos confrères du Parisien

En face, le directeur de l'Académie de Paris, Antoine Destres, répond à l'adjointe dans les colonnes du quotidien francilien. "Le nombre de tests salivaires monte en puissance, nous en avons réalisé 4200 cette semaine, nous en ferons 4800. Sur les établissements où des cas positifs se multiplient, nous serons plus réactifs", promet-il.

Sauf que pour Anne Souyris, l'heure n'est plus aux projections, mais bien à l'action. Pour expliquer les lacunes de l'organisation actuelle, l'adjointe évoque les absences de professeurs, qui se multiplient sans pour autant que le Rectorat ou le ministère de l'Éducation nationale ne donne des données précises à ce sujet. "La tension est forte", reconnaît le directeur de l'Académie de Paris. Quand un professeur est absent, déclaré cas contact ou testé positif au Covid-19, les élèves sont répartis dans les autres classes de l'établissement. "Cela conduit à un « brassage » d'élèves en contradiction avec le protocole sanitaire préconisé pour éviter la propagation de l'épidémie !", déplore Anne Souyris. C'est pourquoi elle appelle le gouvernement à agir. "Il faut passer à l'action ! Nous avons passé une liste de 373 lieux pour desserrer les salles de classe il faut le faire maintenant !", souligne l'adjointe au Parisien

En revanche, l'exécutif ne reste pas sourd d'oreille aux appels du pied et aux propositions avancées par l'Hôtel de Ville. Aussi, Antoine Destres révèle au Parisien que la possibilité de faire cours à l'extérieur -une des propositions d'Anne Hidalgo- est actuellement à l'étude. "Un recensement des écoles qui jouxtent des espaces extérieurs utilisables est en cours", affirme le responsable. 

Covid : dans les écoles, un taux de contamination de 0,5% selon Jean-Michel BlanquerCovid : dans les écoles, un taux de contamination de 0,5% selon Jean-Michel BlanquerCovid : dans les écoles, un taux de contamination de 0,5% selon Jean-Michel BlanquerCovid : dans les écoles, un taux de contamination de 0,5% selon Jean-Michel Blanquer Covid : dans les écoles, un taux de contamination de 0,5% selon Jean-Michel Blanquer
Au lendemain des annonces du Premier ministre et de son gouvernement concernant les nouvelles restrictions instaurées en France, dont le maintien des écoles ouvertes pendant le nouveau confinement, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a donné des indications sur le déploiement des tests salivaires et sur le taux de contamination observé en milieu scolaire.

Coronavirus : une attestation sur l'honneur suffit pour remettre son enfant à l'écoleCoronavirus : une attestation sur l'honneur suffit pour remettre son enfant à l'écoleCoronavirus : une attestation sur l'honneur suffit pour remettre son enfant à l'écoleCoronavirus : une attestation sur l'honneur suffit pour remettre son enfant à l'école Reconfinement : Les écoles, collèges et lycées restent ouverts à Paris et en Ile-de-France
Malgré la mise en place d'un reconfinement en Ile-de-France et à Paris pour une durée de 4 semaines à compter du 19 mars 2021, les écoles, les collèges et les lycées restent ouverts, tandis que les universités doivent continuer selon leur rythme en vigueur, a annoncé Jean Castex lors de sa conférence de presse, ce jeudi 18 mars 2021.

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche