Paris : acheter un appartement à 5000euros/m2 possible grâce à l'accession sous bail réel solidaire

Par Laurent P. · Photos par Rizhlaine F. · Publié le 5 avril 2021 à 09h24 · Mis à jour le 5 avril 2021 à 09h27
Ian Brossat, adjoint au logement à la mairie de Paris, a annoncé que la ville va offrir dès le 6 avril, via le bail réel solidaire (BRS), les premiers logements en accession à 5 000 euros le m2, soit deux fois moins cher que les prix actuels du marché. Un dispositif à destination des familles des classes moyennes.

Une nouvelle offre d'accession sociale à la propriété qui devrait intéresser plus d'un Parisien... L'adjoint au logement à la mairie de Paris, Ian Brossat, a annoncé à nos confrères de l'AFP que la municipalité allait proposer dès le 6 avril un premier lot de 23 logements en accession - dont un tiers de T3 et une grosse moitié de T4 - via le dispositif du bail réel solidaire (BRS). Des logements à 5 000 euros du m2, soit moitié moins que les prix du marché. Un dispositif proposé par la Foncière de la Ville de Paris (FDVP) et dont l'objectif est de proposer à l'achat des logements aux familles des classes moyennes.

Comment ça fonctionne ? la mairie esquisse une réponse : "La Foncière achète et conserve à perpétuité le foncier, tandis que seul le bâti est vendu à des familles parisiennes pour une durée de 99 ans. Le ménage verse en complément une redevance de 2,5€ par mois et par m2 à la Foncière correspondant à la participation foncière", explique-t-elle. En cas de décès de l'acquéreur, "la succession se fait au profit de l'héritier", indique de son côté Ian Brossat. Et de préciser que si l'héritier gagne plus que le plafond de ressources, la Foncière lui rachète le logement "en valeur d'achat réévaluée avec l'inflation". 

Un dispositif qui s'inspire de ce qui se faisait aux États-Unis dans les années 80. Celui-ci a déjà été adopté par d'autres métropoles françaises, à l'image de Lille, Lyon ou encore Rennes. Deux autres lots devraient être commercialisés en 2022, parmi les 1 000 logements confirmés à ce dispositif, le tout sur un objectif de 6 000 logements jusqu'en 2026. Pour pouvoir prétendre à ce type de logements, il faut répondre aux critères légaux, comme le plafond de ressources et l'obligation d'en faire sa résidence principale, mais également à des critères spécifiques à la mairie de Paris, comme le lien nécessaire du candidat avec la capitale.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche