Prime Macron : dans quelles conditions peut-on en bénéficier ?

Par Laurent P. · Publié le 29 avril 2021 à 11h32 · Mis à jour le 29 avril 2021 à 11h33
Le ministère du Travail a annoncé mercredi 28 avril que la prime Macron serait reconduite en 2021 pour les entreprises et leurs salariés, pour booster le pouvoir d'achat. Comment et dans quelles conditions en bénéficier ? On fait le point !

Une bonne nouvelle pour les salariés des entreprises concernées ! Le ministère du Travail a annoncé mercredi 28 avril que la prime Macron, déjà accordée en 2019, puis en 2020, serait conduite cette année, en 2021. Et tout comme pour ces deux années, le dispositif pourra être versé aux salariés recevant une rémunération allant jusqu'à trois SMIC.

"La reconduction de cette prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, qui avait bénéficié à près de 5 millions de salariés en 2019 et à plus de 6 millions en 2020, est une nouvelle mesure importante pour renforcer le pouvoir d'achat des Français face à la crise", a ainsi expliqué la ministre du Travail, Élisabeth Borne.

À l'origine non reconduite cette année, comme l'avait annoncé le gouvernement en décembre 2020, préférant un dispositif plus pérenne, celle-ci est finalement de nouveau à l'ordre du jour, comme l'annonçait Jean Castex en mars dernier. Une prime reconduite confirmée aux partenaires sociaux ce mercredi par le ministère, qui doit encore revoir certaines modalités d'attribution.

Dans quelles conditions peut-on donc en bénéficier ? Quelques modalités déjà fixées : un plafond porté à 2000 euros au lieu des 1000 fixés lors de sa mise en place, "si l'entreprise ou la branche s'engagent formellement à des actions de valorisation de ces travailleurs", explique le ministère. À noter que les salariés des entreprises ayant contracté un accord d'intéressement, déjà en vigueur, peuvent également prétendre à ce plafond.

Une prime qui pourra également être versée jusqu'au début 2022, pour permettre aux négociations au sein des entreprises de se tenir. Celle-ci sera également applicable rétroactivement "pour les primes versées à partir du dépôt du projet de loi de finances rectificative", comme l'expliquent nos confrères de Capital.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche