La gratuité de la contraception va être étendue à toutes les femmes jusqu'à 25 ans

Par Caroline J., Graziella L. · Mis à jour le 23 octobre 2021 à 13h10 · Publié le 23 octobre 2021 à 13h08
Afin de faire face au "recul de la contraception chez les jeunes femmes", la gratuité de la contraception va être étendue à toutes les femmes jusqu'à 25 ans. Cette mesure entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2022.

"Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la contraception de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception jusqu'à l'âge de 25 ans", avait déclaré Olivier Véran, le ministre de la Santé en septembre. Cette nuit, l'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité la contraception gratuite pour toutes les femmes jusqu'à 25 ans, dès le 1er janvier 2022.

Ce dispositif, créé et lancé en 2013, ne concernait jusqu’ici que les jeunes filles mineures de 12 à 18 ans. Alors, pourquoi le gouvernement a-t-il décidé d’étendre cette prise en charge aux femmes jusqu’à 25 ans ? "Il y a un recul de la contraception chez les jeunes femmes, le premier motif est le renoncement pour raison financière, car cela leur coûte trop cher", a expliqué Olivier Véran. "C’est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, ne puissent pas avoir de contraception, si elles en font le choix évidemment, parce que ça leur coûte trop cher dans leur budget", a-t-il ajouté. Près de trois millions de jeunes femmes sont concernées.

Quant à l’âge limite choisi - 25 ans - le ministre a estimé que "c’est un âge qui correspond en termes de vie économique, de vie sociale et de revenus à un âge qui va avec davantage d’autonomie. C’est aussi l’âge où on va quitter définitivement la complémentaire santé de son foyer et c’est aussi ce que des études montrent comme âge déterminant en dessous duquel trop de femmes renoncent à la contraception parce que ça coûte cher". 

L'Assurance maladie prendra en charge à 100% les frais liés à la contraception, dont une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme, les examens biologiques et les contraceptifs eux-mêmes. 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche