Allergies au pollen : un risque très élevé dans certains départements en ce mois de juin

Par Caroline J. · Publié le 2 juin 2021 à 10h18 · Mis à jour le 2 juin 2021 à 10h20
Si certains Français se réjouissent de l'arrivée du beau temps sur l’ensemble du pays, d’autres la redoutent en raison de leurs allergies. Malheureusement pour eux, cette tendance ne va pas s’arranger puisque le Réseau National de Surveillance Aérobiologique annonce que les « allergiques aux pollens de graminées seront fortement gênés ces prochains jours ». En cause ? Des « conditions anticycloniques et un temps plus chaud qui viendront favoriser l’émission et la dispersion des pollens sur tout le pays ».

Vous passez votre temps à éternuer ? Vous avez les yeux qui vous démangent et la gorge qui vous gratte ? Le pollen y est pour beaucoup et malheureusement pour les allergiques aux pollens de graminées, ces prochains jours s’annoncent compliqués.

Selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), un pic de pollen de graminées est attendu dans plusieurs départements du pays ces prochains jours. « Les allergiques aux pollens de graminées seront fortement gênés ces prochains jours avec des conditions anticycloniques et un temps plus chaud qui viendront favoriser l’émission et la dispersion des pollens sur tout le pays », explique le RNSA qui a publié le 1er juin une carte de vigilance.

 

Comme l’explique le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, seule la pluie permettra de soulager les personnes allergiques en faisant tomber le pollen et en le fixant ainsi au sol. Ce pic de pollen devrait aussi progressivement diminuer dès la mi-juillet.

Il « faudra surveiller sur le pourtour méditerranéen les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) qui seront responsables d’un risque d’allergie de niveau faible à moyen » a par ailleurs indiqué le Réseau National de Surveillance Aérobiologique.

Aussi, le RNSA rappelle les gestes à adopter pour diminuer l'exposition aux pollens.

Environ 30% des adultes et 20% des enfants à partir de 9 ans sont concernés par ces allergies au pollen, selon le ministère de la Santé.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche