Soldes : les commerçants en guerre contre Amazon et ses promotions

Par Cécile D. · Publié le 14 juin 2021 à 14h26 · Mis à jour le 14 juin 2021 à 14h26
Amazon a annoncé la date de ses promotions d'été : les Amazon Prime Days se déroulent les 20 et 21 juin 2021, soit quelques jours seulement avant la date officielle du début des soldes en France. Un geste très peu apprécié par le collectif "Sauvons nos commerçants", qui signe une tribune contre Amazon dans le JDD ce 12 juin.

« Plus qu'une provocation, cet acte est une déclaration de guerre économique à laquelle le gouvernement doit mettre fin sans délai! Et nous demandons une réunion d'urgence à Bercy. » Ce sont par ces mots que le collectif français "Sauvons nos commerçants" décrit l'annonce des Amazon Prime Days, deux jours de promotions qui devraient se tenir les 20 et 21 juin prochain.

Le problème ? Les soldes en France ont été repoussées au 30 juin. Les commerçants craignent donc que ces promotions proposées par le géant américain ne captent tous les consommateurs et leur budget "soldes" de l'été, laissant les commerçants français affaiblis et avec des stocks trop pleins.

Dans une tribune parue dans le JDD ce 12 juin, "Sauvons nos commerçants" s'indigne de l'action d'Amazon, jugée abusive : « En captant un maximum de clientèle et de pouvoir d'achat avant que les consommateurs ne soient autorisés à profiter des soldes chez leurs commerçants, Amazon brise ce moment attendu par les commerces physiques pour écouler leurs stocks accumulés durant le confinement et refaire leur trésorerie », écrivent les porte-parole du collectif.

Le collectif de commerçants estime par ailleurs qu'Amazon défie les règlementations françaises et européennes, en organisant ses soldes en juin, alors qu'elles se déroulent habituellement en juillet. Cette manœuvre permettrait à l'entreprise américaine, selon "Sauvons nos commerçants", d'échapper à la réforme de la TVA, qui entre en vigueur le 1er juillet prochain.

Un geste d'autant plus inacceptable qu'Amazon ne paie aucun impôt sur les sociétés en France et est régulièrement accusé d'éviter les impôts et les taxes françaises ou européennes en multipliant les manœuvres douteuses.

« Il est urgent de rétablir en France une équité de traitement entre toutes les formes de commerce. Cela débute par l'assujettissement des entrepôts e-commerce à l'autorisation d'exploitation commerciale qui sera défendue la semaine prochaine au Sénat dans le cadre du projet de loi climat », affirme le collectif.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche