La situation économique dépendra de la vaccination, selon Bruno Le Maire

Par Elodie D. · Publié le 3 juillet 2021 à 10h50 · Mis à jour le 6 juillet 2021 à 11h53
« Les voyants économiques sont au vert ». Bruno Le Maire a donné une interview au Parisien ce vendredi soir. Pour le Ministre de l’Economie, le situation de la France ne nécessite pas de deuxième plan de relance, mais la vaccination est primordiale pour retrouver « de la croissance, des emplois et de l’activité » à long terme. Il estime que les tests PCR et antigéniques coûtent trop cher à la collectivité.

Le ministre de l’Économie rentre dans la danse. Quelques jours après la bonne nouvelle de la reprise de la consommation des ménages (+10,4% en mai par rapport à avril selon l'Insee), Bruno Le Maire a mis les pieds dans le plat et expliqué que la vaccination « garantit la sécurité sanitaire de tous ». « Elle nous permettra de retrouver le plus rapidement possible une vie normale, de la croissance, des emplois et de l’activité » selon Bruno Le Maire.

Dans les colonnes du Parisien, il plaide en faveur de la vaccination obligatoire pour certaines professions : « Pour certaines professions particulièrement exposées, comme les soignants, l’obligation de vaccination me paraît naturelle », estime le ministre. Il explique néanmoins que ce n’est pas à lui de fixer les règles, mais « qu’en tant que ministre de l’Économie [il] donne simplement le cadre qui doit permettre à notre économie de se redresser ».

Les tests coûtent très cher, « près de 100 millions d’euros par semaine », soit 5 milliards d’euros cette année. « La politique de tests gratuits, multiples, et parfois de convenance pour les personnes qui refusent de se faire vacciner, ne peut pas être une réponse sanitaire adaptée », affirme-t-il.

En parlant de reprise, si l’INSEE mise sur une croissance du PIB à 6 % pour l’année 2021, Bruno Le Maire explique qu’à Bercy, on table plus sur un scénario pessimiste avec une croissance à 5 % pour se laisser une plus grande marge de manœuvre, au cas où le variant Delta affecterait l’économie à la rentrée. Bruno Le Maire est conscient de la difficile reprise pour certains secteurs et annonce que « dans les secteurs les plus innovants, des investissements publics sont nécessaires » et seront annoncé dans les prochaines semaines.

Enfin, le ministre de l’Économie a dit un petit mot sur la réforme des retraites qu'il défend depuis plusieurs mois. Elle est, selon lui, « nécessaire » si nous voulons que nos enfants « vivent aussi bien que nous, avec un système de retraite par répartition et un niveau de vie qui augmente, il faut que collectivement, nous travaillions davantage ».

Les prochains mois devraient être riches en mesures économiques !

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche