David Belliard menacé : #SaccageParis répond aux accusations de l'adjoint

Par Alexandre G. · Publié le 20 août 2021 à 14h04
Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 20 août 2021, les membres les plus actifs du mouvement #SaccageParis et de l'Union Parisienne se défendent des "accusations graves" portées par David Belliard, l'adjoint en charge des transports à la mairie de Paris. La tête de liste écologiste des dernières élections municipales pointait du doigt la responsabilité de la communauté qui dénonce la saleté de la capitale sur les réseaux, après avoir reçu une lettre de menace anonyme.

 Entre #SaccageParis et David Belliard, la guerre est déclarée. Le mouvement qui s'exprime avec le mot-dièse #SaccageParis pour la "défense des intérêts de Paris et des Parisiens" a tenu à répondre aux accusations portées par David Belliard, l'adjoint écologiste chargé des transports et de la transformation de l'espace public à la mairie de Paris.

Mardi 17 août 2021, la tête de liste EELV des dernières municipales recevait une lettre anonyme de la part du "Comité de Salut Parisien", qui le menaçait de s'en prendre "physiquement" à lui et ses proches s'il n'arrêtait pas "immédiatement toute nouvelle transformation" dans la capitale. Un "ultimatum" qui accuse David Belliard d'être responsable "d'empoissonner les automobilistes" à Paris, lui demandant "de faire disparaître tous les aménagements provisoires déjà en place".

Suite à la réception de la lettre de menace, David Belliard la partageait sur Twitter en pointant ouvertement du doigt le mouvement #SaccageParis comme auteurs supposés. "Pour répondre à cet 'ultimatum' #saccageparis, on va continuer à transformer Paris, plainte déposée", répondait l'adjoint. Deux jours plus tard, c'est au tour des "membres les plus actifs" de répondre aux accusations portées à leur encontre, qu'ils jugent "graves". Ces derniers "démentent formellement tout lien avec le courrier de menace reçu par cet élu ainsi qu'avec le comité à l'initiative du courrier". 

Aussi, les membres de #SaccageParis rappellent qu'ils "condamnent toute forme de violence", et qu'ils "se montrent critiques sur le mauvais entretien de Paris, la disparition du patrimoine historique, les choix esthétiques douteux, la gestion des comptes de la Ville", et sur bien d'autres griefs. En revanche, ils martèlent dans leur communiqué revendiquer avant tout "leur attachement pour la Ville de Paris", qui s'exprime par "des constats, des interrogations, des oppositions à la politique des élus". Les auteurs "se réservent le droit de déposer plainte contre l'émetteur de ces propos". 

Paris : l'adjoint David Belliard porte plainte suite à une lettre de menaceParis : l'adjoint David Belliard porte plainte suite à une lettre de menaceParis : l'adjoint David Belliard porte plainte suite à une lettre de menaceParis : l'adjoint David Belliard porte plainte suite à une lettre de menace Paris : l'adjoint David Belliard porte plainte suite à une lettre de menace
Le maire-adjoint chargé des mobilités et des transports à Paris, David Belliard a partagé sur les réseaux sociaux la lettre de menace qu'il a reçu par le Comité de Salut Parisien, un groupuscule anonyme menaçant physiquement lui et ses proches si leur ”ultimatum d'arrêter immédiatement toute nouvelle transformation” n'est pas respecté. L'ancienne tête de liste EELV rallié à Anne Hidalgo lors des dernières élections municipales a décidé de porter plainte. [Lire la suite]

La mairie de Paris rétropédale sur le mobilier urbain, en réponse au mouvement #saccageParisLa mairie de Paris rétropédale sur le mobilier urbain, en réponse au mouvement #saccageParisLa mairie de Paris rétropédale sur le mobilier urbain, en réponse au mouvement #saccageParisLa mairie de Paris rétropédale sur le mobilier urbain, en réponse au mouvement #saccageParis La mairie de Paris rétropédale sur le mobilier urbain, en réponse au mouvement #saccageParis
Lors de la présentation ce lundi 5 juillet de la ”nouvelle esthétique parisienne” souhaitée par la municipalité, le premier adjoint Emmanuel Grégoire a annoncé le retrait de certains bancs et sièges publics, décriés par les habitants. Une décision qui vient répondre aux multiples plaintes exposées en place publique par le mouvement #saccageParis, né sur les réseaux sociaux. [Lire la suite]

Informations pratiques

Lieu

Paris
75 Paris

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche