Le grand plan d'Emmanuel Macron pour Marseille : Sécurité, Education, Rénovation, Culture

Par Elodie D., Manon C. · Mis à jour le 2 septembre 2021 à 19h45 · Publié le 2 septembre 2021 à 19h42
Emmanuel Macron a présenté son "grand plan pour Marseille" ce jeudi 2 septembre 2021. Rénovation des logements insalubres, installations de caméras de vidéosurveillance, aides pour l'emploi des jeunes, rénovations des écoles, création d'une antenne de la Cinémathèque française, le président de la République souhaite taper fort avec une idée : "bâtir le Marseille de 2030".

Face à la recrudescence des règlements de compte et l'intensification des trafics de drogues, Emmanuel Macron s'est donc rendu à Marseille pour une visite de différents lieux, dont des classes et l'hôpital de la Timone.

Le Président de la République avait annoncé profiter de sa venue sur place, de mercredi à vendredi, pour annoncer un "grand plan" pour la cité phocéenne, avec notamment des décisions concernant la réhabilitation des écoles et la mobilité. Des résolutions qui s'accordent avec celles du maire de Marseille, Benoit Payan, qui annonçait au mois de juin dernier travailler sur un plan de rénovation des écoles chiffré à un milliard d'euros, conjointement avec l'Etat. 

Dans le détail, d'après les informations de BFM, le chef de l'Etat devrait annoncer un grand plan en 3 parties : l'éducation, la rénovation urbaine et les transports. "[Marseille] est fracturée de toutes parts, héritière de tous ces rêves, de ces ambitions, et de toutes ces difficultés. Alors oui, j'assume complètement que de le devoir de la Nation est d'être aux côtés des Marseillais" a déclaré le président.

[midroll]

Ce grand plan devrait principalement se concentrer sur l'éducation, avec un plan de rénovation des écoles délabrées. "174 écoles sont dans un état de délabrement qui rend l'apprentissage impossible. Ce n'est pas la compétence de l'État. Mais si je laisse Marseille se laisse se débrouiller, ses écoles ne seront pas rénovées au bon rythme" a déclaré Emmanuel Macron.

Dans les quartiers où la situation est la plus difficile, il faut que les directeurs d'école puissent choisir l'équipe pédagogique. "Il s'agit de faire un laboratoire de liberté et de moyens" dès la rentrée 2022-2023. "Si les résultats sont concluants, je veux qu'on puisse le généraliser" poursuit-il. "L'absentéisme, les grèves perlées, c'est un sujet. En même temps que l'on va investir, j'attends de vous, M. le Maire, que vous réformiez" a réclamé le président, laissant entendre que 10 micro-lycées et 10 micro-collèges pour les élèves décrocheurs seraient crées pour la rentrée 2022.

Enchainant sur l'emploi des jeunes, Emmanuel Macron souhaite Simplifier l'accès aux offres de formation pour les jeunes en créant trois carrefours de l'entrepreneuriat à Marseille et la mise en place d'une structure permettant de structurer l'offre d'emploi en direction des jeunes des quartiers défavorisés. Pour les jeunes entrepreneurs, une dotation de plusieurs milliers d'euros pour tous les jeunes présentant un projet sérieux pour la ville, et enfin, un "Service militaire volontaire" pour les jeunes en plus grande difficulté.

Autre axe de ce grand plan : la rénovation urbaine, avec des travaux de réfection d'immeubles délabrés prévus dans les quartiers Nord mais aussi dans le centre-ville de la cité phocéenne. "Nous allons continuer de simplifier les procédures. Les chantiers doivent s'engager immédiatement" a lancé Emmanuel Macron, rappelant la promesse de 10.000 logements réhabilités dans les 15 prochaines années. A ce propos, 169 millions d'euros sont engagés pour la réhabilitation de l'hôpital de la Timone et 50 millions d'euros supplémentaires seront destinés au pôle mère-enfant. Mais il a prévenu : "L'État peut arriver en proposant systématiquement des milliards. Si les chicayas locaux bloquent l'avancée, ces milliards n'arrivent jamais. Cela, ce n'est pas l'État qui peut le régler."

Enfin, un plan de sécurité, avec 150 millions d'euros promis pour la sécurité : "Les chiffres s’améliorent, mais il y a une criminalité liée au trafic de drogue. Il y a un harcèlement à conduire contre les trafics. 200 policiers supplémentaires arriveront en 2022. Les deux compagnies de CRS présentes depuis mars seront pérennisées." "Nous financerons le déploiement de 500 caméras de vidéosurveillance dans les zones qui en ont besoin" a aussi garanti le président.

Enfin, la culture n'est pas oubliée, tournée vers le cinéma avec l'ouverture d'un nouveau site pour accueillir les tournages, de "grands studios" permettant d'avoir l'infrastructure pour les tournages, les techniciens et les écoles, les pôles de création numérique et l'implantation d'une école "Ciné Fabrique". Enfin, Marseille disposera d'une antenne de la Cinémathèque française.

Pas d'informations sur le renforcement des transports, alors que le prolongement des lignes de métro et de tramway, le développement des pistes cyclables et des lignes de bus, et le remplacement des rames de métro vétustes seraient les bienvenus pour les habitants.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche