Apprentissage : un investissement rentable pour l'État et les jeunes, selon une étude

Par Alexandre G. · Publié le 4 octobre 2021 à 11h02
Meilleurs salaires, taux d'insertion plus élevé à la sortie des études... En France, un apprenti rapporte entre 2000 et 5000 de plus aux finances publiques qu'un jeune entrant sur le marché du travail sans apprentissage, selon une récente étude. Près de 7,5% des étudiants dans le supérieur ont pu en bénéficier en 2019-2020.

L'apprentissage crée de la valeur, chez les étudiants comme dans les coffres des finances publiques. Voilà le constat tiré par le cabinet Astérès, qui révèle ce lundi 4 octobre 2021 une étude à ce sujet. Selon ses résultats, l'apprentissage pendant les études supérieures est un investissement "créateur de valeur aussi bien pour la société que pour les finances publiques". 

Dans le détail, que rapporte l'apprentissage à l'État ? "Un apprenti rapporte directement entre 2000 et 5000 de plus à la collectivité", que n'importe quel jeune entrant sur le marché du travail sans passer par la case apprentissage. Pour expliquer ces bons résultats, l'étude explique que ces étudiants bénéficient d'un "taux d'insertion et de salaires plus élevés à la sortie des études". Les données du cabinet qui ont servi à l'étude proviennent de l'Insee et du gouvernement. 

D'après les résultats de l'étude, "sur quatre années, l'apprentissage génère 425 000 emplois supplémentaires, 41 milliards d'euros de valeur ajoutée et rapporte 11 milliards d'euros aux finances publiques". Rien que ça ! Les chiffres du ministère de l'Enseignement supérieur confirment ces bons résultats : près de 203 800 jeunes ont pu en bénéficier dans le cadre d'une formation post-bac, ce qui représente 7,5% des étudiants dans le supérieur sur l'année 2019-2020.

Aussi, le ministère du Travail précise que 353 000 contrats d'apprentissage ont pu être signés dans le secteur privé en 2019, et près de 495 000 en 2020, soit une hausse de 40% en une seule année ! Pour le cabinet d'étude, il apparaît évident que "pour chaque euro investi dans l'apprentissage plutôt que dans la formation initiale et dans les aides aux jeunes n'ayant pas trouvé d'emploi, la valeur ajoutée augmente de 17% et les recettes publiques de 30%". 

Visuel ParisTour Eiffel ciel grisVisuel ParisTour Eiffel ciel grisVisuel ParisTour Eiffel ciel grisVisuel ParisTour Eiffel ciel gris Coronavirus : Castex annonce le prolongement des aides à l'apprentissage
Bonne nouvelle pour les entreprises, le premier ministre Jean Castex a annoncé ce lundi 6 septembre 2021 la prolongation de France Relance pour l'apprentissage jusqu'au 30 juin 2022 [Lire la suite]

Coronavirus : le plan de relance pour l'apprentissage dévoilé semaine prochaine par le gouvernementCoronavirus : le plan de relance pour l'apprentissage dévoilé semaine prochaine par le gouvernementCoronavirus : le plan de relance pour l'apprentissage dévoilé semaine prochaine par le gouvernementCoronavirus : le plan de relance pour l'apprentissage dévoilé semaine prochaine par le gouvernement Apprentissage : prolongation des aides à l'embauche pour les entreprises
L'apprentissage en 2020-2021 sera aidé par le gouvernement. Face à la crise économique due à l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a annoncé des mesures fortes en faveur de cette formation. Aides à l'embauche, valorisation de l'alternance... Toutes ces aides sont prolongées pour plusieurs mois encore. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche