Thomas Pesquet est revenu sur Terre sain et sauf, tôt ce mardi 9 novembre

Par Cécile D., Graziella L. · Publié le 9 novembre 2021 à 09h37
Après six mois de mission dans l'espace et un départ retardé, l'astronaute français est enfin de retour sur Terre. Thomas Pesquet a retrouvé le plancher des vaches ce mardi 9 novembre, vers 4h30 du matin. Sa capsule a amerri au large de la Floride, aux Etats-Unis.

Depuis le 23 avril 2021, l'astronaute Thomas Pesquet vole au-dessus de nos têtes, dans la Station spatiale internationale. Le Français s'est embarqué pour une mission de six mois dans l'espace. Six mois qui sont désormais bien passés : Thomas Pesquet aurait dû revenir sur Terre à la toute fin du mois d'octobre. En raison des mauvaises conditions climatiques sur Terre, le départ de l'équipage Crew 2 a été retardé plusieurs fois, mais bonne nouvelle, la Nasa annonce son retour pour le mardi 9 novembre, après un nouveau retard.

Le 5 novembre 2021, on ignorait encore la date à laquelle Thomas Pesquet et ses trois collègues du Crew 2 partaient de l'ISS. La Nasa et Space X, l'entreprise d'Elon Musk qui gère les capsules dans lesquelles les astronautes s'envolent, ont subi plusieurs contretemps, les empêchant d'envoyer l'équipe Crew 3, qui prendra la relève des occupants actuels de l'ISS. La Nasa a enfin annoncé qu'ils partiraient dimanche et arriveraient sur Terre le lundi 8 novembre, vers 13h heure française. Mais les conditions météo se sont encore dégradées et le départ a finalement été repoussé d'une journée. 

Mardi 9 novembre, vers 4h33 du matin, Thomas Pesquet et ses compagnons ont donc amerri près de la Floride, aux Etats-Unis. Des images montrent que les quatre astronautes sont sortis sains et saufs de la capsule Dragon de Space X, souriants pour les photographes. La caspule est descendue dans notre atmosphère à une vitesse de 27 000 km/h ! Su chute a été freinée à l'aide de grands parachutes. Elle a ensuite été récupérée par des navires stationnés proches du point d'amerrissage pour être remorquée vers la terre.

L'équipage a été emmené sur des brancards et est conduite au centre spatial de la Nasa, à Houston. Les quatre astronautes vont devoir se soumettre à un check-up médical de deux heures, durant lequel les médecins vont surveiller leur tension artérielle et vérifier qu'ils n'ont pas d'infection. Des examens neurologique et une petite rééducation devrait leur permettre de réapprendre à tenir debout et à marcher avec la gravité, un effet que leur corps a oublié depuis ces six derniers mois. 

Malgré les retards et les incertitudes de ces derniers jours, Thomas Pesquet n'a montré aucun signe de fatigue sur les réseaux sociaux. Ces contretemps sont généralement anticipés et le Français savait que son séjour dans l'espace (près de 400 jours cumulés entre ses deux missions !) pourrait se prolonger. « La Nasa a toujours donné une fourchette pour ce retour, entre début et mi-novembre. Nous sommes toujours dans ce créneau », temporise Olivier Sanguy, médiateur scientifique de la Cité de l’Espace à Toulouse, dans les colonnes de 20 Minutes.

A son retour sur Terre, Thomas Pesquet doit être conduit à Houston, au Texas, puis à Cologne en Allemagne, où il pourra retrouver ses proches et réapprendre à vivre sur la planète, en situation de pesanteur.

« Au début, tout est lourd, jusqu’à votre langue, votre mâchoire. Attraper un verre et se brosser les dents sont des gestes pas si simples. Il faut retrouver l’équilibre, le cerveau doit se réadapter à recevoir un tas d’infos qu’il n’avait plus », dévoile Rémi Canton, chef de projet de la Mission Alpha pour le CNES, dans la Voix du Nord.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche