Plus de trois Français sur dix consomment trop d'alcool, selon un récent sondage

Par Graziella L., Manon C. · Photos par Manon C. · Publié le 2 janvier 2022 à 14h53
Une nouvelle étude sur la consommation d'alcool en France révèle que 31% de la population, soit trois français sur dix, ont dépassé les recommandations et consomment en excès.

"Si vous consommez de l'alcool, il est recommandé pour limiter les risques pour votre santé au cours de votre vie de ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et pas plus de deux verres standard par jour : d'avoir des jours dans la semaine sans consommation", telles sont les recommandations de Santé Publique France et de l'Institut national du cancer fixées depuis 2017. La consommation excessive d'alcool cause, en effet, chaque année plus de 40 000 décès. 

Mais alors, les Français.es suivent-ils les conseils de l'organisme ? Un récent sondage, réalisé par BVA pour la Ligue contre le cancer et publié par le JDD, rejoint l'étude de Santé Publique France du mois de novembre sur la consommation d'alcoolTrois Français sur dix, soit 31% admettent dépasser ces recommandations, alors que sept sur dix les connaissent.

Parmi les causes de cette consommation excessive, on retrouve le Covid-19. La pandémie a un réel impact sur le moral de la population, et cela se ressent notamment par une hausse de la consommation chez 17% des sondés. 28% des 18-24 ans sont concernés. D'après l'étude du mois de novembre, 33,2% des hommes sont plus susceptibles de dépasser ces recommandations contre 14,7% des femmes.

Cette dernière révèle également les catégories socio-professionnelles des interrogés : 47,7% n'ont aucun diplôme ou un diplôme inférieur ou égal au baccalauréat (33,4% pour les femmes), 25,6% ont un revenu mensuel bas (26,2% pour les femmes) ou encore 9,4% sont au chômage (7,2% pour les femmes). A noter que d'après l'étude, les personnes aux revenus les plus élevés sont plus susceptibles de dépasser les recommandations de l'organisme, et que les jeunes consomment moins régulièrement mais en plus grande quantité de l'alcool. Avec cette étude, Santé Publique France espère "améliorer le ciblage des actions de prévention, en tenant compte des inégalités sociales de santé." 

Dry January : comment relever ce défi du mois sans alcool ?Dry January : comment relever ce défi du mois sans alcool ?Dry January : comment relever ce défi du mois sans alcool ?Dry January : comment relever ce défi du mois sans alcool ? Dry January, le mois sans alcool : comment relever ce défi ?
Après le mois sans tabac, le mois sans alcool ! D'où vient ce défi du Dry January, et comment le relever ? On vous dit tout. [Lire la suite]

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche