Paris : 100 habitants tirés au sort pour faire partie d'une assemblée citoyenne

Par Graziella L. · Photos par Cécile D. · Publié le 28 novembre 2021 à 14h33
L'assemblée citoyenne à Paris a été inaugurée samedi, avec les 100 habitants de la capitale tirés au sort pour participer aux prises de décisions politiques et aux projets municipaux.

100 habitants parisiens ont été tirés au sort pour faire partie d'une assemblée citoyenne, qui a été inaugurée samedi lors d'une toute première réunion. Ces cent citoyens vont pouvoir participer aux prises de décisions politiques et aux projets municipaux de la ville. Une première pour une mégapole française mais pas pour la France, puisque ce type d'assemblée existe déjà à Villeurbanne, Poitiers, Bourges ou Nancy.

L'institution est donc devenue officielle samedi 27 novembre 2021, avec la première séance de l'assemblée représentative. Les cent parisiens ont été tirés au sort parmi les listes électorales, selon un processus de sélection démocratique. Ce dernier a été réalisé selon quatre critères : géographique, sexe, catégorie socioprofessionnelle, âge, pour avoir la meilleure représentativité de la population parisienne dans l'assemblée.

Le but ? Peser dans la politique municipale. Cette assemblée doit "assurer la veille citoyenne", indique Anouch Toranian, adjointe chargée de la vie associative, de la participation citoyenne et du débat public à la Mairie de Paris, auprès du Journal du Dimanche. "Nous ne pouvons ignorer le malaise démocratique, l'abstention, la radicalisation du débat public", ajoute-t-elle. Ces Parisiens auront la possibilité d'interpeller le Conseil de Paris autour de pétitions et de sujets importants pour les habitants de la capitale. Ils pourront également peser dans les décisions, auditionner les élus locaux, exiger une mission d'évaluation...

L'assemblée se réunira une demi-journée par mois, et la première véritable séance plénière se tiendra en janvier 2022. L'instance bénéficie d'un budget annuel de 40 000 euros, qui comprend l'indemnisation des participants (44 euros par demi-journée), leur formation et la mise à disposition d'un agent municipal à plein temps. Pour entourer l'assemblée, un "comité de garants" a été constitué, avec un représentant de chaque groupe politique municipal et des chercheurs.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche