Covid : les supermarchés finalement autorisés à vendre des autotests jusqu'au 31 janvier

Par Caroline J. · Publié le 28 décembre 2021 à 07h55
Les Français risquent de se ruer prochainement dans les rayons de leurs supermarchés et hypermarchés. Selon un arrêté publié ce 28 décembre au Journal officiel, la grande distribution est finalement autorisée à vendre des autotests, mais uniquement jusqu’au 31 janvier 2022.

Face à la hausse fulgurante du nombre de nouveaux cas de covid-19 en France, la grande distribution vient finalement d’obtenir gain de cause. Depuis plusieurs mois, elle réclamait le droit de vendre des autotests, réservés jusqu’ici aux pharmacies. Des officines qui se sont d’ailleurs retrouvées, pour certaines d'entre-elles, en rupture de stock face à la forte demande juste avant les fêtes de Noël.

Ce mardi 28 décembre 2021, un arrêté publié au Journal officiel indique donc que les supermarchés et hypermarchés vont être autorisés à vendre ces autotests dans leurs rayons, mais uniquement jusqu’au 31 janvier 2022.

« À titre exceptionnel et jusqu'au 31 janvier 2022, les autotests de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasal [...] peuvent être vendus au détail nonobstant les dispositions du 8° de l'article L. 4211-1 du code de la santé publique et faire l'objet, à cette fin, d'un approvisionnement nonobstant les dispositions de l'article L. 5124-1 du même code. Ces dispositifs médicaux sont réservés aux personnes asymptomatiques pour leur seul usage personnel. » précise ce nouvel arrêté.

Très vite, la grande distribution n’a pas tardé à réagir à cette annonce, à l’instar de Michel-Edouard Leclerc qui précise que son enseigne vendra ces « autotests à prix coutant ».

Reste désormais à savoir quand ces fameux autotests seront disponibles dans les rayons des grandes surfaces

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche