Incendie : les forêts d'Île-de-France sont-elles en danger, comme celles de la Gironde ?

Par Cécile D. · Photos par Caroline J. · Publié le 19 juillet 2022 à 11h46
Depuis plusieurs jours, la Gironde brûle. Près de 20 000 hectares de forêts sont partis en fumée. Cette catastrophe pourrait-elle se produire en Île-de-France ? L'Office national des forêts nous alerte sur la fragilité de ces écosystèmes.

« Toutes les forêts d'Île-de-France sont concernées. Et avec le changement climatique, cette tendance ne diminuera pas », prévient l'Office national des forêts (ONF). Un plan de prévention des incendies a été mis en place en Île-de-France, pour tenter d'empêcher la création de feux de forêts pendant cette vague de canicule.

Depuis plusieurs jours, la France brûle un peu partout : en Gironde, ce sont 19 300 hectares de pins qui ont été détruits, selon le bilan publié par les autorités ce mardi 19 juillet. Dans le Finistère, plus de 1 300 hectares ont également brûlé, et un incendie a été maîtrisé dans la nuit de lundi à mardi, en Ardèche, détruisant "seulement" 80 à 90 hectares de végétation. Ces catastrophes risquent de se reproduire de plus en plus souvent, en raison des vagues de chaleur très fortes qui nous attendent ces prochaines années, indique l'ONF.

L'Île-de-France n'est pas immunisée contre ces incendies. La région abrite 287 000 hectares de forêts, soit 24% du territoire. Selon une responsable de l'ONF, qui s'est exprimée au micro de France 3, « Historiquement, la forêt de Fontainebleau a toujours été concernée par le risque incendie. Mais la nouveauté de ces dernières années, c'est que toutes les forêts d'Île-de-France sont concernées. »

Ce mardi 19 juillet, jour où la canicule doit atteindre son pic en Île-de-France, le danger se fait particulièrement sentir. « Mardi, on est en 'risque très élevé' en termes de risque incendie en Île-de-France. (...) On met en place des mesures qui interdisent l'accès à certaines routes forestières ouvertes à la circulation. On annule aussi tous les événements qui ont été autorisés par l'ONF demain et les travaux mécanisés à cause du risque d'étincelle », explique la responsable.

En effet, bien que le soleil et la chaleur aient leur rôle à jouer dans ces incendies, l'ONF rappelle que les feux de forêts sont causés par les activités des hommes, dans 9 cas sur 10. Cigarette, barbecue, feu, camping : tous ces comportements à risque sont interdits, et passibles d'une amende de 135 euros.

L'Office national des forêts multiplie donc les campagnes de prévention pour préserver ces écosystèmes fragilisés par les changements climatiques. 

Les bons réflexes soulignés par le Parisien :

Que faire en cas de départ de feu ? 

  • Rester éloigné d’un feu de forêt 
  • Prévenir les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou 112 
  • Localiser la zone en précisant : lieu, numéro de parcelle (affiché sur les arbres au niveau des carrefours entre parcelle), nom d’allée forestière ou de carrefour, coordonnées GPS 
  • Ne pas obstruer les voies d’accès à la forêt

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche