Variole du singe : l'OMS déclenche le niveau d'alerte maximum suite à la flambée du nombre de cas

Par Audrey L. · Publié le 24 juillet 2022 à 11h50
L'Organisation Mondiale de la Santé, l'OMS, a déclenché ce samedi 23 juillet 2022, le niveau d'alerte maximum concernant la variole du singe. Même si la propagation du virus est relativement modérée dans le monde entier, l'Europe, quant à elle, est a surveiller de très près ...

Le Comité d'urgence de l'OMS s'est réuni se samedi 23 juillet 2022 pour faire un point sur l'évolution de la variole du singe. Les chiffres sont inquiétants : plus de 17000 cas recensés dans 74 pays, dont au moins 1500 en France. À la suite de ce meeting le niveau d'alerte maximum a été déclenché !

Lors d'une conférence de presse, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, informe que le risque lié à la variole du singe est relativement modéré dans le monde à part en Europe « où nous estimons que le risque est haut ». Il précise également le « risque clair d’étendue à l’internationale, bien que le risque d’interférence avec le trafic international reste bas pour l’instant. »

Suite aux recommandations de virologues, vaccinologues, épidémiologistes et autres spécialistes, le directeur de l'institution a décidé d'élever le niveau d'alerte, comptabilisant le 7e recourt à cette mesure depuis 2009. Un état d'urgence appliqué dans des situations «graves, soudaines, inhabituelles ou inattendues». Une décision permettant de prévenir et d'endiguer la propagation à d'autres États, et pouvant engendrer «une action internationale coordonnée».

Début mai, on constatait les tout premiers cas de variole du singe en dehors des pays d'Afrique, où le virus est endémique. La flambée de la maladie est survenue très rapidement, en s'étendant au monde entier, avec une concentration inhabituelle des cas en Europe. 

« Nous avons une épidémie qui se répand dans le monde rapidement, avec de nouveaux modes de transmission, que l’on comprend trop peu et qui correspond aux critères des régulations de santé internationales », annonce le directeur général.

Rappelons que la variole du singe n'est pas une maladie sexuellement transmissible. On a seulement remarqué, sauf exceptions, qu'elle touchait les hommes ayant des relations homosexuelles
Si vous êtes éligibles à la vaccination préventive, notamment si vous faites partie des personnes les plus exposées, retrouvez les centres qui ont déjà ouvert en Île-de-France.

Covid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembreCovid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembreCovid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembreCovid : la vaccination obligatoire pour les gendarmes à partir du 15 septembre Variole du singe : ouverture de neuf centres de vaccination en Île-de-France
En raison d’une hausse des cas de variole du singe en région parisienne, l’agence régionale de santé (ARS) annonce l’ouverture de neuf centres de vaccination en Île-de-France. [Lire la suite]

 

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche