Coronavirus : goût de chlore dans l’eau du robinet, peut-on la boire sans danger ?

Par Caroline J. · Publié le 10 avril 2020 à 13h42 · Mis à jour le 16 avril 2020 à 19h00
Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, certains français, habitués à consommer l’eau du robinet, ont pu constater un goût légèrement plus chloré que d'ordinaire. Alors, l’eau du robinet reste-t-elle sans danger ? Peut-on continuer à la boire sans risque ? On fait le point.

Avec l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement, certains produits ont été pris d’assaut. Riz, pâtes, papier toilette, farine, œufs mais aussi packs d’eau de source et d'eau naturelle. Certains français ont choisi de faire des stocks d’eau après avoir constaté un goût de chlore dans l’eau du robinet. 

Un goût plus chloré que d’ordinaire qui a poussé les français à se poser une question : peut-on continuer à boire l’eau du robinet sans danger ? 

Interrogée par Franceinfo, l'Agence Régionale de la Santé Île-de-France a confié : "l’OMS rappelle que la présence du Covid-19 dans les ressources d’eaux destinées à la consommation humaine est très peu probable : le virus se transmet de manière interhumaine par la voie des gouttelettes (toux, éternuements, mains souillées par les gouttelettes)."

Pour l'AFP, Tristan Mathieu, délégué général de la Fédération professionnelle des entreprises de l'eau (FP2E) l'a affirmé "Il n'y a aucun risque de présence du Covid dans l'eau du robinet, c'est une certitude absolue". 

Même avis pour Antoine Frérot, le PDG de Veolia, qui a lui aussi confié à l'AFP, "Il n'y a aucun risque de contamination de l'eau du robinet par le virus" et "il n'y a d'ailleurs aucun risque de contamination par un virus quelconque", rajoutant que "les traitements assurés par les usines d'eau potable suppriment tout risque de contamination".

L’eau du robinet à Paris

Eau de Paris, la régie municipale qui approvisionne trois millions de parisiennes et de parisiens, a tenu à rappeler qu'il n'y avait pas d'inquiétude à avoir concernant l'eau du robinet. « Non, il n’y a pas de risque de contamination de l’eau potable. L’eau de Paris est protégée contre ce virus comme elle l’est contre toute menace biologique. »

Pour soutenir ces propos, Eau de Paris a expliqué que l’eau était traitée plusieurs fois avant d’arriver dans les foyers. L'eau est ainsi traitée par ozonation, par désinfection aux ultraviolets et par chloration, rappelant que le "chlore, ajouté en petites doses, empêche les virus et les bactéries de se développer et permet de garantir la qualité de l’eau entre l’usine de traitement de l’eau et le verre d’eau prêt à être consommé". 

L'utilisation de chlore pour traiter l'eau est d'ailleurs une recommandation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que des Agences régionales de santé (ARS).

Eau de Paris explique que ces trois traitements constituent le « traitement multibarrières » permettant d'éliminer tous les virus « Ces traitements permettent d’éliminer tous les virus, dont le coronavirus. L’eau est sûre, très contrôlée, et Eau de Paris garantit un haut niveau de sécurité sanitaire de l’eau produite. L’eau du robinet peut être consommée sans aucun risque pour la santé. » a ainsi indiqué Eau de Paris.

Par ailleurs, on rappelle que l’eau en bouteille favorise la pollution plastique et constitue également un risque de contamination à partir du moment où l'on touche les bouteilles d'eau lors de ses achats au supermarché.

Pourquoi ce goût de chlore plus important que d'habitude ? 

Selon Franceinfo, dans certaines régions de l'hexagone, le dosage du chlore a été augmenté afin de traiter l’eau du robinet face au covid-19. Le syndicat des eaux Aquavesc a constaté une diminution de la consommation d’eau depuis le début du confinement, notamment liée à la baisse de l’activité économique. Selon le syndicat, "le débit ayant été réduit, l’eau potable reste plus longtemps dans les canalisations, ce qui conduit à augmenter légèrement la teneur en chlore pour éliminer tout risque de pollution."

"Si le temps de transit de l'eau du robinet augmente en cas de très faible consommation, il peut se produire que les chlorations soient légèrement ajustées à la hausse", a pour sa part expliqué Tristan Mathieu, délégué général de la Fédération professionnelle des entreprises de l'eau (FP2E), à l'AFP. 

Plusieurs Agences régionales de Santé ont d'ailleurs demandé aux gestionnaires de l’approvisionnement en eau potable d'augmenter le taux de chlore, de 0,3 mg/l et 0,5 mg/l en sortie de station de traitement.

En revanche, Eau de Paris a assuré, le 8 avril, qu'aucune modification n'avait été faite au niveau des taux de chlore. "L'eau du robinet contient la quantité habituelle de chlore, conforme aux normes prévues par la législation, représentant l’équivalent de 0,1 mg/l au robinet."

Face à ce goût chloré de l'eau du robinet que certains français peuvent ressentir en buvant, les fournisseurs tiennent à préciser que l'eau reste propre à la consommation. Mais le Centre d'information sur l'eau conseille toutefois de laisser l’eau s’aérer quelques minutes dans un verre ou une carafe avant de la boire, afin de réduire cette odeur de chlore. Autre conseil, n'hésitez pas à conserver l'eau au réfrigérateur, avec un film de plastique alimentaire sur la carafe.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche