Coronavirus : masques, écoles, commerces... les modalités du déconfinement

Par Laurent P. · Publié le 26 avril 2020 à 20h08 · Mis à jour le 26 avril 2020 à 20h09
Présenté par Edouard Philippe à l'Assemblée nationale mardi 28 avril, les modalités du plan de déconfinement pour sortir de la crise sanitaire liée au coronavirus semblent se préciser... Masques, commerces, transports, écoles... On fait le point sur les pistes évoquées et les annonces dores et déjà faites.

Comment va se dérouler le déconfinement et l'après coronavirus ? Une question qui préoccupe de nombreux Français après l'annonce par le Président de la République Emmanuel Macron, lors d'une allocation lundi 13 avril dernier, d'une sortie progressive du confinement dès le 11 mai prochain. Une question qui devrait trouver sa réponse mardi 28 avril, puisque le Premier ministre Edouard Philippe doit présenter à l'Assemblée nationale un plan de déconfinement pour sortir de la crise sanitaire tout en éviter une deuxième vague de Covid-19.

Quels sont les commerces qui vont pouvoir ouvrir à nouveau ? Comment le retour à l'école va-t-il se faire ? Quelles seront les modalités concernant le port du masque ? On fait le point sur différentes pistes évoquées, ainsi que quelques annonces dores et déjà faites !

Un retour à l'école pour les élèves dès le 12 mai

En ce qui concerne la réouverture des écoles, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a déjà fait quelques annonces sur le sujet. Ainsi, les professeurs et personnels éducatifs feront leur retour le 11 mai dans leurs établissements respectifs, pour une rentrée des élèves, pour une partie en tout cas, dès le 12 mai.

Sont ainsi concernés les élèves de grande section de maternelle, les CP et les CM2. Le reste des élèves devrait faire son retour dans les écoles le 25 mai prochain. Quant aux modalités de reprise, celles-ci ne sont pas encore connues, à l'exception du nombre d'élèves par classe : "Pas une seule classe n'aura plus de 15 élèves" a-t-il ainsi évoqué. Un retour à l'école qui pourrait se faire sur la base du volontariat.

A noter que le Conseil scientifique, qui souhaitait une reprise de l'école en septembre, a indiqué vouloir des mesures supplémentaires, comme la prise de température chaque matin à l'entrée des écoles, mais également sensibiliser les enfants aux gestes barrières par des sessions d'information ou encore obliger les collégiens et lycéens à porter un masque.

Réouverture des commerces : une question encore épineuse

Concernant les commerces et autres magasins, ceux-ci pourraient bien réouvrir dès le 11 mai, mais pour le moment, aucune annonce officielle n'a été faite sur des mises en places spécifiques. Mais ceux-ci, s'ils ont la possibilité d'ouvrir à cette date, vont devoir quoi qu'il arrive mettre en place des mesures pour faire respecter les gestes barrières et la distanciation physique, comme par exemple la mise à disposition de gants en latex et de gel hydroalcoolique à l'entrée de leur établissement, la mise en place d'une signalétique sur le sol ou encore d'un dispositif protégeant le personnel aux caisses.

"On est fermement décidés à ouvrir" déclarait par ailleurs le président de la Confédération des commerçants de France, Francis Palombi, samedi 25 mai à nos confrères de BFMTV. Et de poursuivre en expliquant que le gouvernement "n'apporte pas toujours des réponses concrètes, immédiates".

Transports en commun : vers un port obligatoire du masque ?

Du côté des transports publics, pas d'annonces officielles non plus, mais Edouard Philippe a jugé "probable" l'obligation de porter un masques dans les bus, métros, tramways, RER et autres moyens de transports en commun. De son côté, Valérie Pecresse, la Présidente de la Région Ile-de-France, a expliqué que la région en fournirait aux usagers des transports, le temps que les entreprises puissent en fournir à leur tour à leurs employés.

"Le port du masque, c'est ce qui protège, et c'est ce qui protège notamment dans un milieu clos comme dans les transports dans lesquels, par définition, il sera difficile de respecter les distanciations sociales", a-t-elle indiqué il y a plusieurs jours à nos confrères de France Bleu Paris. Un souhait partagé également par la Maire de Paris Anne Hidalgo, ainsi que par le nouveau PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou.

Voyages et vacances : la France à privilégier

En ce qui concerne les voyages en France et à l'étranger, l'idée d'une interdiction des voyages inter-régionaux semblent avoir été abandonnée. Le Conseil scientifique propose de con côté que les déplacements inter-régionaux soient autorisés, mais dans le plus strict respect des gestes barrières. En revanche, attention : "la survenue d'un foyer épidémique régional peut amener à une reprise des règles de confinement à l'échelle locale et à la suspension des transports inter-régionaux" explique-t-il.

Du côté des TGV, aucune modalité sur les conditions de voyage n'a été annoncée pour le moment, mais la SNCF estime une reprise du trafic ferroviaire pour juillet, dans son intégralité. Quant à l'aviation, pas d'annonces non plus pour le moment, mais les voyages à l'étranger sont bel et bien compromis pour le moment, et le gouvernement entend prolonger la fermeture des frontières de l'espace Schengen jusqu'à septembre.

Quid des masques ?

C'est LA grande question que tous les Français se posent : va-t-on avoir suffisamment de masques pour la population ? La réponse est oui, selon les annonces d'Edouard Philippe lors de la dernière conférence de presse tenue avec le ministre de la Santé, Olivier Véran, le dimanche 19 avril dernier. Des masques "grand public" qui devraient quant à eux, selon l'une des pistes envisagée, être mis en vente dans les bureaux de tabac, ainsi que dans les pharmacie. Des masques qui pourraient également être mis à disposition gratuitement dans les mairies.

Et concernant son port, hormis dans les transports publics où ceux-ci devraient être obligatoires, le gouvernement semble pencher pour une recommandation, et non une obligation, dans les espaces publics. Une direction que ne semble pas vouloir suivre l'Académie de médecine qui préconise de son côté un port du masque obligatoire dans l'espace public, et ce dès à présent. 

Pour découvrir l'intégralité des mesures prises pour ce plan de déconfinement, on vous donne rendez-vous mardi.

Ce sujet vous tient à cœur ? Contribuez à le faire connaître. Don sécurisé
Montant sélectionné :
Bravo ! Ce sujet sera vu par davantage de monde.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche