Coronavirus : des chercheurs alertent l'OMS sur la propagation du virus par aérosols

Par Cécile D. · Publié le 6 juillet 2020 à 10h04 · Mis à jour le 6 juillet 2020 à 11h17
Plus de 200 scientifiques venus de 32 pays différents ont écrit une lettre ouverte à l'OMS : selon leurs recherches, le Coronavirus se transmet bien plus facilement par aérosols que ce que l'on pensait avant. De minuscules gouttelettes infectées peuvent traverser toute une pièce.

Dans une lettre bientôt rendue publique, selon le New York Times, 239 scientifiques travaillant dans 32 pays différents mettent en garde l'Organisation Mondiale de la Santé et les citoyens : contrairement à ce que l'OMS assure depuis plusieurs mois, le Coronavirus serait très facilement transportable dans les airs, notamment via de minuscules gouttes. 

Dans des documents datant du 29 juin, l'OMS estime que la transmission du virus dans les airs n'est envisageable que lors de procédures médicales générant des aérosols (des pulvérisations de particules dans les airs), comme des intubations, des bronchoscopies ou encore des réanimations cardio-pulmonaires. L'institution veut également rappeler la différence entre des pulvérisations du virus par grosses gouttes et celles par petites gouttes.

Pour l'Organisation Mondiale, le coronavirus se transmet surtout par des grosses gouttes émises lors d'éternuements et de quintes de toux. Ces dernières, de par leur taille et leur poids, tombent rapidement sur le sol et les surfaces. Pour cela, le virus ne correspondait pas à la définition stricte d'un virus aéroporté, selon l'OMS.

Cette affirmation est aujourd'hui remise en cause par des centaines de chercheurs à travers le monde. Ceux-ci estiment que le virus peut aussi se transmettre en parlant, via de toutes petites gouttes. Pour autant,  l'épidémiologiste Bill Hanage tient à rappeler que le virus ne se promène pas dans les airs pendant des heures.

Concrètement, le risque de contamination serait surtout plus élevé dans des espaces clos, surpeuplés, mal ventilés, où plusieurs personnes sont en contact rapproché pendant une longue durée. Ces mêmes conclusions avaient été transmises à l'OMS par d'autres chercheurs, plus tôt dans l'année.

Si le virus se transmet bien par aérosols, le port du masque deviendrait nécessaire à l'intérieur, dans des espaces clos, afin d'éviter la propagation du Covis-19. Le rôle de la ventilation des espaces serait également majeur dans la lutte contre la transmission du virus.

Informations pratiques

Commentaires
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche
Affinez votre recherche